Jeff Lingaya contraint de quitter les lieux après sa virulente sortie contre les observateurs politiques

Les chefs de mission des différentes observations électorales ont été pris à partie, hier, lors de la présentation des rapports sur le déroulé des élections. Quelques représentants de la société civile et du parti écosocialiste Rezistans ek Alternativ (ReA), qui se trouvaient dans la salle, ont fait une virulente sortie sur la question de la déclaration ethnique et des candidatures rejetées. Un dérapage gênant, néanmoins très bien géré par les représentants de la SADC qui ont gentiment ramené à l’ordre les protestataires.

Lors du Questions Time, Kashmira Banee, membre de ReA, a vivement commenté le rapport émis par la SADC remettant en question le “free and fairness” de ces élections, étant donné que plusieurs candidatures ont été rejetées, dont celles de ReA. Une question à laquelle les représentants de la SEOM, AUEOM et de la SADC Electoral Commissions Forum ont tenté de répondre calmement, sauf que les esprits se sont vite échauffés du côté des protestataires qui n’ont pas hésité à dire tout haut ce qu’ils pensaient du gouvernement et du verdict de ces observateurs politiques.

Une situation que les observateurs politiques ont tenté de maîtriser dans le calme face à un groupuscule visiblement en colère, parlant de plus en plus fort. “La loi est la loi et que vous ayez décidé de ne pas déclarer votre groupe ethnique est avant tout votre choix personnel. Nous, nous ne faisons que des recommandations selon nos observations, et selon les guidelines de la SADC et de la législation du pays. Nous n’avons pas la prérogative pour juger ou résoudre les problèmes internes du pays. Et nous ne devons pas, en tant qu’observateurs, arbitrer des débats”, a rétorqué Glen Mashinini. Malgré les nombreuses tentatives de calmer les esprits des protestataires, les représentants de la SADC ont été contraints d’expulser l’un d’eux de la salle, nommément Jeff Lingaya. “En tout cas, vous ne représentez pas l’île Maurice que nous avons pu voir durant ces derniers jours”, a ajouté le Dr Speciosa Wandira Kazibwe, très agacé.