Les prix des légumes ont accusé depuis hier une hausse, variant entre 20% et 30%. Kripalloo Sunghoon, de la Small Planters’ Association, indique que cette hausse persistera pour les 15 prochains jours. Si le climat ne s’améliore toujours pas à Maurice, la hausse sera maintenue.

Kripalloo Sunghoon souligne que la hausse des prix des légumes était « inévitable ». En effet, les récentes grosses averses et la tempête tropicale Fakir sont venues jouer les trouble-fête. Selon lui, l’effet du récent mauvais temps se fera sentir à partir de la semaine prochaine.

Par ailleurs, il fait ressortir que les légumes fins, soit le thym, la coriandre (cotomili), le persil et les queues d’oignon, ont aussi été endommagés par le mauvais temps. Idem pour les salades, le concombre et le pâtisson, entre autres. Kripalloo Sunghoon indique que « même les brèdes de cresson n’ont pas échappé aux pluies et à la tempête » tropicale.