C’est peu avant 11 h hier que Jean Eric Placatour, un SDF de 38 ans, a été sauvagement tué à coups de canif par ses copains de beuverie. Ces derniers l’accusaient en effet d’avoir dérobé le portable de Sarah-Jane Delphine, 35 ans. Cette dernière ainsi que Jason Collet, 23 ans, ont été placés en détention. Une troisième suspecte est activement recherchée.
C’est grâce à un appel anonyme, passé sur le 999, que la police a été alertée du crime qui venait de se dérouler aux abords de la pagode Kwan Kee. Sur place, les policiers ont découvert le corps sans vie d’un homme gisant dans une mare de sang. La victime portait plusieurs blessures, dont une profonde entaille au cou.
Mandés sur les lieux du crime au moment où tous les commerces alentours tournaient à plein régime, les inspecteurs du Scene of Crime Office ont commencé à relever les premiers indices. Ainsi, une traînée de sang, en face de la pagode, laissait présager que Jean Eric Placatour avait tenté d’échapper à ses agresseurs avant de finalement s’écrouler quelques mètres plus loin, sur le trottoir. Les éléments recueillis par la MCIT ont aussi révélé qu’une dispute pour le vol d’un portable serait à l’origine du drame.
La veille, soit mercredi soir, Sarah Delphine, Jason Collet et la victime, Jean Eric Placatour, se sont retrouvés pour boire quelques verres. C’est lorsqu’ils se sont revus, hier matin, que Sarah Delphine a alors accusé Jean Eric Placatour du vol de son cellulaire, d’une valeur de Rs 4 000. Une vive dispute a alors éclaté avant de s’envenimer davantage. Jusqu’à ce que la victime reçoive des coups portés à l’aide d’un objet tranchant, le blessant mortellement.
Jason Collet a été le premier à être interpellé alors qu’il se trouvait à la gare Victoria, à Port-Louis, les vêtements encore maculés de sang. L’homme avait en sa possession des boissons alcoolisées ainsi que l’arme présumée du crime, un canif. Sarah Delphine a ensuite été arrêtée. Selon cette dernière, le coup fatal à la gorge aurait été porté par une de ses amies, activement recherchée depuis hier.
L’autopsie pratiquée par le chef médecin légiste de la police, le Dr Kumar Gungadin, a attribué le décès de Jean Eric Placatour a un « shock due to stab wound ». À l’heure où nous mettions sous presse, la police était toujours à la recherche de la troisième suspecte. L’enquête est menée par l’ASP Bansoodeb, de la MCIT.