Police
Ce département est critiqué pour le nombre élevé de “Cancelled Procurement Exercises”. Entre octobre 2011 et mars 2012, la police avait initié 243 exercices d’appels d’offres sans aucune allocation de contrats dans 80 cas, représentant un cas sur trois. Les principales raisons de ces échecs sont les chiffres pour les “cost estimates not properly calculated or revised”, des conditions trop astreignantes, ou encore des spécifications inappropriées. Ainsi, trois appels d’offres ont été annulés pour le contrat de Ceremonial Dress pour le compte de la National Coast Guard en raison de problème de spécifications.
Même si l’âge limite des hélicoptères est de 15 ans ou 3 200 heures de vol, le Chetak No 1 est âgé de 37 ans, le Chetak No 3, 27 ans, le Chetak No 4, 42 ans, le Fennec, 16 ans, et le DHRUV, 4 ans. Au cours de ces trois dernières années, des dépenses de Rs 70 millions ont été encourues pour l’entretien de ces hélicoptères. Mais de gros risques pèsent sur les Chetak en terme de pièces de rechange avec la fermeture de la ligne de production de ce type d’appareils. Dès janvier de l’année dernière, le problème se fait sentir alors que pour des pièces de rechange d’importance, le stock disponible à Maurice est déjà à son strict minimum.
Dans la conjoncture, l’Audit recommande que “the Mauritius Police Force should think about a replacement plan for Chetak helicopters. Consideration should be given to whether or not it is beneficial to replace the helicopters before the expiry of their economic lives instead of incurring substantial overhaul costs and scrap them at end of their economic lives”.