REZISTANS EK ALTERNATIV: « Ne pas gaspiller le précieux vote ! »
Dans un message livré hier, soit à la veille des élections municipales qui se tiennent aujourd’hui, Rezistans ek Alternativ lance un appel aux citadins à accomplir leur devoir civique et ne pas gaspiller leurs votes: “Nous appelons les jeunes, les travailleurs, les intellectuels, les femmes et tous les citoyens des villes à ne pas gaspiller le précieux vote de dimanche et de l’utiliser pour une bonne cause, en soutenant les combats et les idées de Rezistans ek Alternativ. Nous savons que beaucoup de Mauriciens apprécient les idées, les combats et l’engagement sincère des militants de Rezistans ek Alternativ. Ce dimanche, c’est le moment de concrétiser cette appréciation.”
Selon Rezistans ek Alternativ, ces élections vont contribuer à redéfinir la carte politique de Maurice post-indépendance. “Face à la décomposition des partis politiques historiques comme le PTr et le MMM ; face à l’incohérence, aux promesses non tenues et le manque de vision politique de L’alliance Lepep, le pays a besoin d’une force politique crédible comme alternative. Rezistans ek Alternativ représente cette alternative politique pour les municipales. Outre les partis traditionnels, nous sommes le seul parti politique à aligner des candidats dans tous les arrondissements des municipalités. Rezistans ek Alternativ a pour objectif la construction d’un mouvement pour la démocratie participative vers la décentralisation des municipalités, où les citoyens de chaque arrondissement auront leur mot à dire dans la prise de décision”, affirment-ils.
L’alliance FLN/FCL  annonce les 10 raisons  de sa participation
Outre les projets urbains habituels, tels que l’assainissement des drains, George Ah-Yan, porte-parole de l’alliance Front Liberation National/Forum des Citoyens Libres, annonce les raisons phares et “innovatrices” pour lesquelles ses 20 candidats se ont pris part aux élections municipales 2015, à Port-Louis (14 candidats) et à Quatre-Bornes (6 candidats). Offrir aux citadins un service municipal adéquat, c’est l’objectif principal de FLN/FCL. L’alliance propose ainsi une pratique de “Flexi-time”, où les citadins pourront bénéficier des services de la municipalité à partir de 7 h 30 jusqu’à 17 h 30. Les autres mesures annoncées sont: la mise sur pied d’une démocratie participative, avec des conseils de quartier (ward); que les redevances de stationnement soient reversées à la municipalité au lieu de la Road Development Authority (RDA); demander la dissolution de la National Development Unit (NDU); créer une police municipale comme à La Réunion pour la sécurité des citadins; établir un projet de loi pour la protection des patrimoines; étendre l’activité économique jusqu’à 22 h et décréter des rues piétonnières pour les PME et les marchands ambulants; décentraliser les services municipaux et placer des antennes de la municipalité dans chaque ward; augmenter le grant par tête d’habitant qui est de Rs 6 actuellement; et promouvoir la transparence en publiant les dépenses et les revenues municipales.