Omnicane Ltd, groupe diversifié, compte lancer un programme d’émission de titres obligataires en devises en vue de refinancer ses dettes à court terme liées à certains projets et de repayer des crédits à court terme obtenus des banques. Le conseil d’administration d’Omnicane Ltd a confié à la Barclays Bank (Mauritius) Limited la tâche de « lead arranger » pour cet emprunt obligataire en multiples devises, qui s’étalera sur le moyen terme. La direction du groupe pourrait procéder à une ou plusieurs émissions de titres sécurisés et non sécurisés pour un montant total ne dépassant pas Rs 3 milliards.
Les préparatifs ainsi que les conditions concernant le lancement de ce programme d’émissions d’obligations sont en train d’être complétés. Déjà, la direction du groupe a décidé que les souscriptions aux obligations se feront sous forme de placements privés par des investisseurs basés à Maurice.
Omnicane Ltd attend d’avoir les autorisations nécessaires avant de rendre publics les documents concernant le programme d’émissions obligataires. Elle envisage par ailleurs de faire coter les obligations sur le marché officiel de la Bourse.
Omnicane a non seulement des intérêts dans le secteur sucrier, incluant une unité basée au Kenya, mais a également investi gros dans la production énergétique, l’hôtellerie et le développement foncier. Les actifs du groupe se montaient à Rs 23,7 milliards fin mars dernier.
Par ailleurs, Caudan Development Limited (CDL) se propose de procéder à une émission d’actions en numéraire (“rights issue”) d’une valeur totale de Rs 1 milliard, et ce après avoir au préalable lancé une émission d’actions gratuites (“bonus issue”) au bénéfice des actionnaires. Le conseil d’administration de CDL attend le feu vert des autorités régulatrices et des actionnaires pour aller de l’avant avec une “bonus issue” de 180 480 000 actions, selon la formule suivante : pour chaque action détenue l’actionnaire recevra 0,22 nouvelle action. Immédiatement après cette “bonus issue”, la société demandera à ses actionnaires de souscrire à 1 milliard de nouvelles actions au prix de Rs 1 l’unité. Il est par ailleurs prévu que CDL demandera à ses actionnaires d’adopter une nouvelle constitution au lieu d’un Memorandum and Articles of Association, comme c’est le cas actuellement.
La direction de CDL émettra éventuellement un prospectus pour expliquer les développements concernant la société et la levée de capitaux frais. Les résultats intérimaires pour les neuf mois se terminant au 31 mars 2016 indiquent que la société a réalisé un chiffre d’affaires de Rs 342,4 millions, contre Rs 344,3 millions pour la période correspondante de la précédente année financière. CDL s’est retrouvée avec des pertes après impôt de l’ordre de Rs 1,7 million pour la période juillet 2015-mars 2016, contre Rs 2,2 millions pour la même période de 2014-2015.