Le MSC National Sports Award, c’est aussi une cérémonie protocolaire. Les deux intervenants, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, et Kris Appadoo, président du Mauritius Sports Council (MSC), ont tous deux mis l’accent sur les réalisations des deux instances, tout en parlant des objectifs à atteindre pour l’année en cours.
Dans son allocution, Devanand Ritoo a commencé par dire sa satisfaction devant la moisson récoltée par les sportifs mauriciens lors des différentes compétitions internationales. « A titre d’exemple, nous avons ramené 356 médailles, dont 29 sur le plan mondial et 169 sur le plan africain entre 2009 et 2012. Malgré tous les écueils, les sportifs mauriciens ont répondu présent dans les plus grands rendez-vous. »
Les meilleures performances des sportifs mauriciens ont été enregistrées aux Jeux d’Afrique à Maputo (2011) et aux Jeux de la Francophonie (2009) au Liban. « Nous avons aussi quatre titres en Coupe du Monde, 26 titres de champion d’Afrique et nous sommes les meilleurs de la région au niveau des jeunes. »
Le ministre Ritoo a également parlé des facilités mises à la disposition des fédérations sportives. Mais il s’est surtout appesanti sur les mesures liées à la formation. « Nous avons offert encore plus de facilités aux sportifs de haut niveau. Après les mesures pour leur faciliter leur quotidien, nous leur avons alloué une somme de Rs 2,3 M et distribué Rs 1,5 M en cash prize. » Mieux : le MJS a mis sur pied des structures afin d’aider au perfectionnement des athlètes. « Si tout se passe bien, 54 jeunes athlètes pourront bénéficier de cette mesure historique. »
Le ministre a aussi rajouté à sa liste de réalisations les comités de suivi en vue des JIOI 2015 à La Réunion et des JO 2016 à Rio de Janeiro au Brésil. « Ces comités devront s’assurer que nos futurs représentants reçoivent le meilleur encadrement possible. L’objectif pour le rendez-vous de 2015 est de revenir avec un maximum de médailles d’or. »
Devanand Ritoo a par ailleurs mis l’accent sur le rôle des différents pôles. « Leurs actions commencent à payer », a-t-il déclaré. Les nombreux exemples, a-t-il laissé entendre, sont là pour le démontrer. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a aussi tenu à réaffirmer son engagement vis-à-vis des sportifs. Il a ainsi affirmé vouloir les aider au moment où ils rangeront définitivement leurs tenues sportives. « Je veux des médailles olympiques ou mondiales, mais je veux surtout que ceux qui représentent notre île soient mieux reconnus et s’intègrent aisément quand le parfum de la gloire se dissipera. »
Afin d’éviter des situations similaires – le ministre a reconnu avoir vécu de tels moments – le MJS a créé un « environnement propice où le sportif pourra évoluer sereinement » et « où tous les éléments pour mieux les encadrer, les suivre, les soutenir et les valoriser » sont réunis.
Devanand Ritoo a demandé aux présidents des fédérations sportives de travailler dans l’unité et la responsabilité. « Certes, nous aurons des obstacles, mais le plus important est de les affronter dans le dialogue, sans presse interposée et dans un respect mutuel. »
Le ministre a mis en exergue les objectifs qui attendent les sportifs mauriciens. « Cette année, nous aurons les Jeux de la Francophonie, les compétitions mondiales, les différents championnats d’Afrique ainsi que les compétitions de la CJSOI. » Il a rappelé que Maurice abritera le congrès de la FIFA en mai prochain.
De son côté, Kris Appadoo a lui parlé des réalisations du MSC, notamment la réfection du stade George V. « Je voudrais remercier tous ceux qui ont travaillé d’arrache-pied nuit et jour, pendant plus d’une année, afin d’atteindre notre objectif. » De plus, le MSC a lancé des actions pour promouvoir et vulgariser le sport à Maurice. « A titre d’exemple, le Yoplait Keep Fit Programme a reçu un accueil plus que favorable à Triolet, Flacq et Mahebourg. Nous comptons également lancer le projet à Glen Park. »
Le président du MSC s’est également enorgueilli d’avoir organisé des cérémonies de remise de prix pour les jeunes, à l’instar du Milo/Nestlé Award, ou encore le Yop Award pour les autres athlètes. Mais le point d’orgue du discours de Kris Appadoo a été sans doute l’aide que le MSC a apportée aux fédérations locales. « Pendant l’année écoulée, nous avons étendu notre soutien à près de 20 comités régionauxx de Rodrigues, à traves le Commissariat aux Sports. »
Pour 2013, le MSC espère organiser une édition de ces deux remise de prix à Rodrigues. Cette nouvelle a été applaudie par le public. Kris Appadoo a tenu à remercier les sponsors qui ont aidé le MSC pendant l’année écoulée. « Je pense ici à Jean-Jacques Boulle et Anjina Saddul de Panagora Marketing pour leur soutien. »
Les sponsors de la soirée ont également été mis en valeur pendant le discours du président du MSC. « Je souhaite remercier nos nombreux partenaires, qui sont présents ce soir. Sachez que nous mesurons à sa juste valeur votre contribution à nos activités », a conclu Kris Appadoo.