Tara et Amrita (prénoms fictifs) sont les premiers bébés nés par fécondation in-vitro (FIV) à hôpital Apollo Bramwell.  Âgées d’à peine une semaine, ces deux petites filles font le bonheur de deux couples. Pour ces derniers, la route a été longue et semée d’embûches avant d’avoir pu mettre au monde leurs enfants. Les accouchements ont été pris en charge par les consultants spécialistes au centre d’Excellence Mère et Enfant de l’hôpital. 
La mère de Tara raconte sa très longue attente pour avoir un enfant. « Cela va faire 20 ans que mon époux et moi sommes mariés et nous avons essayé tous les traitements possibles pour avoir un enfant. Nous étions sur le point d’abandonner quand nous avons entendu que l’hôpital Apollo Bramwell lançait un centre de fertilité. Sans hésitation, nous nous sommes inscrits au programme toute de suite », dit-elle.
Pour sa part, la mère d’Amrita n’en revient pas d’être aujourd’hui maman de deux petites filles. « Pendant 8 ans, nous avons essayé d’avoir un enfant et cela n’a pas été chose facile à vivre. Lorsque j’ai su que l’hôpital Appollo Bramwell mettait sur pied un centre de fertilité avec l’aide d’experts internationaux, j’ai voulu faire partie du premier groupe de patients. Lorsque j’ai commencé à sentir les premiers effets de la grossesse, je n’arrivais toujours pas à croire! C’est seulement quand mon enfant est venu au monde que j’ai compris que mon rêve était devenu réalité », confie-t-elle.
Depuis l’année dernière, Apollo Bramwell offre l’opportunité aux couples d’avoir recours aux dernières techniques de fécondation in vitro, une procédure permettant d’effectuer, en laboratoire, la rencontre de l’ovule de la femme et du spermatozoïde de l’homme. Les échantillons au centre de fertilité sont gardés dans un environnement aseptisé pour assurer la plus haute qualité et stérilité de ces prélèvements. Ces procédures sont effectuées en toute confidentialité dans le respect des normes et pratiques internationales.