SELVAMADEE VEERAPANAIK

Je vous raconte aujourd’hui l’histoire de Tchi Zanfan Dezorder et de son amie Pwincess Gâté Pouri. Nos deux protagonistes étaient issus de familles modestes, mais bien évidemment, ils ne le savaient ou ne le réalisaient pas, car leurs parents leur donnaient tout ce dont ils avaient envie.

Tout allait bien dans ce petit pays que l’on prénomme Moris jusqu’au moment où les autorités décidèrent de demander aux élèves du School Certificate, d’avoir un minimum de 4 “Credits” pour passer en “Grade 12”. La Terre trembla, le changement climatique s’intensifia et la génération de “Royos” se déchaîna car on leur demandait quand même la mer à boire, n’est-ce pas ?

En effet, comment osait-on les forcer à étudier lorsqu’ils allaient en cours ? Qui a eu la fâcheuse idée de leur dire de faire plus d’efforts pour réussir ? Avoir 4 “Credits” requerrait beaucoup plus de concentration vis-à-vis des devoirs et des révisions, voire même un changement d’attitude envers les études. Ils sont connus pour être “Young Wild and Free” et savaient que, dès qu’ils feraient les yeux doux à leurs très chers parents, ces derniers remueraient ciel et terre pour que les choses tournent en leur faveur. Qui sommes-nous d’abord pour juger ces mères et ces pères ? La majorité des parents ne craquent-ils pas devant la jolie frimousse de leurs bouts de chou ?

MAIS ATTENDEZ ! Si les “Zenes” venaient à céder sur ce coup, Snapchat, Instagram, Facebook, et les “kas poz lor lagar” diminueraient drastiquement ! « NON PAS ÇA !! TOUT, MAIS PAS ÇA !! » se sont-ils dit.

Après s’être concertée, la génération “Royos” tomba sur un accord. Ils allaient continuer à “Ti Kote Ti Kote” et à “Dodo Baba” au lieu de s’adonner aux devoirs et, à la veille des résultats, ils essaieraient de voir si “Lao La” accepterait un pot-de-vin ! Les jours passèrent et les petits “Zenes” continuèrent à se la couler douce…puis… BOOM !!

Le jeudi 17 janvier arriva et les “Royos” virent leur rêve de passer en “Grade 12” partir en fumée ! SACRILÈGE !!! Aucun “ti dite” n’avait été accepté “lao” et plus de 60% des élèves se retrouvèrent rassis dans leurs classes de l’an dernier ! Ils ne comprirent pas cet échec. Pourtant, ils avaient si bien planifié leur « travail » ! Une mine de “dipin rasi” commença à s’afficher sur leur visage et les parents rejoignirent aussi la partie. Comment pouvait-on exiger tant de choses de leurs si tendres et innocentes progénitures ? Non, mais allô quoi ? Il fallait absolument faire quelque chose !

Les manifestations eurent lieu pour que les autorités puissent “rann zot zot 3 kredit” ! Certains tentèrent même de faire porter le “sapo” aux profs, qui, selon eux, « ne travaillaient pas assez » ! Tous furent lynchés SAUF, évidemment les “Royos”. FORT HEUREUSEMENT, les esprits se calmèrent, et plusieurs citoyens décidèrent d’ouvrir les yeux de notre jeune génération !

À toi jeunesse de Moris, nous savons que tu es ado et que tu souhaites être cool, nous sommes également au courant que tu as grandi entouré de technologie et que tu n’arrives même plus à t’en passer, mais accepter de baisser le niveau de l’éducation uniquement car tu as d’autres chats à fouetter serait totalement injuste envers ceux qui ont travaillé dur. Donc, le choix te revient, tu grandis, tu es en mesure de prendre certaines décisions. Nous voulons tous te voir avancer, il est beaucoup trop tôt pour jeter les armes !

Met to sak lor to zepol, al to lekol, fer to devwar ! Tu en sortiras gagnant, tu feras la fierté de tes parents et quand tu souriras, tes “ledan platinn” pourront Shine bright like a diamond !