Dans le sillage de la visite au début de la semaine du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, Le Mauricien a rencontré hier l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Maurice, M. Li Li. Pour lui, la présence à Maurice de cet homme politique très influent aussi bien en Chine que sur la scène internationale est significative de la volonté du gouvernement chinois de porter les relations sino-mauriciennes à un palier supérieur. La Chine voit Maurice comme une plateforme financière idéale pour les investissements chinois en Afrique. Notre interlocuteur confirme l’arrivée incessante d’une succursale de la Banque de Chine à Maurice, première étape de la présence chinoise dans le secteur financier mauricien. Il existe une possibilité que le fonds de 60 millions de dollars, qui comme l’a annoncé le Président de la RPC Xi Jinping lors du sommet Chine/Afrique à Johannesburg en décembre, sera consacré au développement infrastructurel en Afrique durant les dix prochaines années, soit basé à Maurice. « Maurice doit saisir au plus vite cette opportunité », lance l’ambassadeur chinois. Il reconnaît que Maurice est largement inconnue en Chine et plaide avec insistance pour une meilleure connaissance mutuelle surtout à travers la culture. À ce titre, l’exposition qui se tient actuellement au Centre Culturel Chinois mérite le déplacement.