Elles étaient à Maurice dans le cadre des préparatifs du spectacle réunionnais Li Té Ve War, qui sera présenté au public mauricien en mars. La directrice artistique du spectacle, Lydie Géraud, et la comédienne Lolita Tergemina ont profité de leur visite pour parler du spectacle et de leurs expériences dans le projet. Linzy Bacbotte, la voix mauricienne dans le “spectacle prolongé”, les a rejoints pour partager ses motivations pour Li Té Ve War. Rencontre.
Qui on est ? D’où l’on vient ? Ces questions a priori anodines sont restées pendant longtemps sans réponses pour un bon nombre d’enfants et adultes qui sont à l’association Amadeus. La directrice artistique, Lydie Géraud, qui travaille avec ces derniers, explique qu’elles ne sont pas posées ouvertement. Il a fallu qu’elle côtoie ces personnes pendant plusieurs années pour qu’elle fasse un tel constat. C’est ainsi que lui est venue l’idée de monter un spectacle autour de ces interrogations. “Car sans ces réponses, nul ne peut avancer. Il ne peut être fier de ce qu’il est. Il est temps de briser ce dénigrement de notre culture, encouragé par beaucoup de familles”, explique Lydie Géraud.
Partant de ce premier point, cette dernière a commencé à travailler sur ce qui serait la trame de Li Té Ve War. Les deux années durant lesquelles la directrice artistique a monté le projet ont été remplies de surprises. Tout d’abord, elle s’est rendu compte qu’il existe un réel blocage chez les gens lorsqu’il est question d’évoquer leur culture. Il s’agit d’un vrai problème d’acceptation de ses origines, dit la comédienne Lolita Tergemina. Elle raconte qu’elle a elle-même pris connaissances de ses origines tardivement car la question a pendant longtemps été taboue dans sa famille.