Un accord concernant le trafic aérien a été conclu entre les autorités chinoises et le gouvernement mauricien le 9 juin dernier à Pékin. Cet accord élargit considérablement les possibilités de connexions sur l’axe Chine-Maurice-Afrique. « Je me réjouis qu’un tel accord a été conclu », déclare Xavier-Luc Duval. « La connectivité est la clé de notre développement. Cela nous permettra de devenir enfin cette plateforme d’échange pour le continent au niveau des services financiers, médicaux ou éducatifs, ainsi que pour notre “cargo hub” », poursuit le Premier ministre adjoint.
L’accord, qui est déjà en vigueur, permet à une ou plusieurs compagnies aériennes désignées par chacun des deux pays d’opérer désormais jusqu’à 28 vols par semaine sur l’axe Chine-Maurice et 28 autres sur la ligne Maurice-Chine. Il prévoit aussi la mise en application du principe de “5e Liberté” sur l’axe Chine-Maurice-Afrique, avec des points d’entrée sur quatre grandes villes africaines devant être désignées, hormis Johannesburg, Antananarivo et La Réunion. Le principe de “5e Liberté” permet notamment d’embarquer des passagers au départ de Maurice.
La délégation mauricienne, qui s’est rendue à Pékin, était dirigée par le secrétaire au Cabinet, Sateeaved Seebaluck, et comprenait aussi la Senior Chief Executive au ministre du Tourisme et des Communications extérieures, Dorine Fong Weng-Poorun, ainsi que le Sollicitor General Dheeren Dabee.