Joie et soulagement. C’est l’état d’esprit dans lequel trouvait l’épouse de Jameel Peerally, Shabnam, qui participait hier après-midi à un point de presse du comité de soutien au Centre social Marie Reine de la Paix, quelques heures après la remise en liberté de son époux. Celui-ci a retrouvé la liberté hier, après avoir fourni une caution de Rs 15 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 50 000.
 Donnant des nouvelles de son époux, Shabnam Peerally a indiqué que ce dernier était fatigué et qu’il était content d’être de retour chez lui.
Alain Bertrand, un des porte-parole du comité de soutien, a parlé de son côté d’une énorme victoire en saluant le travail du comité de soutien et celui de l’équipe légale, menée par Me Erickson Mooneapillay. « La libération de Jameel n’est pas une fin en soi. Le comité de soutien continue son travail. Nous continuerons à dénoncer les dérives par rapport à la liberté d’expression, aux droits civiques des citoyens et ceux des prévenus », a-t-il déclaré. Commentant par ailleurs l’arrestation de Me Ravi Rutnah, il a ajouté que « tant que les lanceurs d’alerte seront harcelés, nous serons là pour faire entendre la voix de ceux qui luttent pour la liberté et la démocratie juste, un judiciaire indépendant et une police qui ne tombe pas dans un excès de zèle ».