La présence d’équipements et du personnel du département des travaux de la municipalité de Quatre-Bornes dans les parages du domicile d’un des conseillers proches du MSM a provoqué une descente de l’ICAC. Des enquêteurs sont arrivés sur le terrain pour un constat des travaux de déblayage avant de se rendre au siège de la municipalité pour récupérer des dossiers relatifs à ces travaux post-inondations au profit d’un édile alors que d’autres régions, comme La Louise, attendent encore.

Le but de l’enquête de l’ICAC est de confirmer si le chief executive a subi des pressions ou a reçu des directives spécifiques pour ces travaux…