Le président de la Fédération des Travailleurs Unis, Atma Shanto, qui manifestait la semaine dernière devant l’usine Sukpak, spécialisée dans l’empaquetage des sucres spéciaux à Riche-Terre, déplore que l’entreprise ait fait fi de son engagement pris l’année dernière auprès ministre du Travail de ne pas licencier ses employés. Toutefois, selon le syndicaliste, une jeune femme, qui est enceinte en ce moment, a été remerciée le 16 mai.