Une page s’est définitivement tournée, le 22 février, pour les 1 300 employés de l’usine Palmar Ltd. Un endettement massif, des pertes accumulées, et l’absence de liquidités ont plongé ce fleuron de l’industrie textile dans le gouffre financier, engendrant une vague de licenciements. Palmar Ltd aurait compté 40 ans d’existence l’année prochaine. Des sanglots dans…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In