Immortaliser sa première rencontre avec celle qui partagera sa vie ou un crime auquel on vient d’assister… Difficile, certes, mais pourtant possible, grâce au lifelogging. Mais la technique se bute déjà à des problèmes éthiques.
Lorsqu’il a perdu ses deux parents, emportés par le cancer alors qu’il était jeune adulte, l’entrepreneur Martin Källström s’est donné un objectif : saisir chaque instant, dans sa vie et par la caméra. Le résultat des efforts est un petit objectif sans interrupteur qui immortalise tous les moments de la vie, et qui promet d’alimenter les débats sur le respect de la vie privée.