Aujourd’hui, Journée internationale des Parents, l’ONG Light of Hope organise pour les résidents du Kaylassum Meenatchee Home et du Ila Residential Care Home à Port-Louis une série d’activités : animation avec chants, danses, sketches et défi lé, et maquillage. Les activités se dérouleront au Ramalingar Illam Hall. L’ONG qui est gérée par un conseil d’administration fort de 15 membres et qui compte plus de 300 volontaires à travers l’île, est une très jeune organisation ayant un peu plus d’une année d’existence. Son siège social est au E246 Ebene City. Fondée en avril 2016, elle a marqué cette première année d’existence d’une pierre blanche au Tamil League en organisant une fête d’anniversaire, avec au programme une rétrospective des accomplissements de l’ONG durant ses douze premiers mois d’existence, la remise d’awards et d’écussons et le lancement de son siteweb.
Pour couronner le tout, membres et invités ont eu droit à une réception qui a été précédée d’un intermède musical rondement animé par Girish Hurloll, lauréat en 2006 du concours de chants “Humbhi” organisé sous l’égide de la MBC/TV. Il a mis les feux aux poudres en interprétant deux chants dont le très rythmé “Tarap Tarap” et “Too Safar Mera” de Ajit Singh. Toutefois, le point culminant de la cérémonie a été le lancement du site web de LOH. A travers ce portail conçu par Vince Sockalingum, Light of Hope peaufi ne sa stratégie de communication et invite de nouveaux membres à se joindre à l’association.
 “Le site web www.lightofhopemu. org est la vitrine de l’association”, souligne Indersen Munisamy, le président de Light of Hope. “Tout le monde peut découvrir les réalisations de Light of Hope sur ce site mais aussi être en contact avec nous. Il y a également un formulaire en ligne afi n de faciliter la tâche de ceux qui veulent se joindre à nous.” La technologie, et par ricochet ,la maîtrise de cet outil par les jeunes est un atout. “Nous ne pouvons pas aujourd’hui ignorer l’importance de l’informatique qui touche tous les foyers ou presque. Nous voulons sensibiliser et attirer les jeunes vers le social, et la meilleure façon de le faire aujourd’hui c’est par le recours à la technologie et le contact à travers les réseaux sociaux.”