La Lightning Cup, course réservée aux purs sprinters détenant un rating de 50 ou plus sur un kilomètre, n’a livré point de surprise avec Eskimo Roll s’imposant comme attendu. Le valeureux coursier de l’écurie Gujadhur a permis à son établissement de garder ce trophée pour la deuxième année consécutive et a remporté par la même occasion sa onzième victoire sur notre turf. Outre Eskimo Roll, la casaque bleu électrique et écharpe rouge s’est aussi illustrée avec Urbi Et Orbi qui, pour une première tentative sur 1850m, n’a donné aucune chance à ses rivaux, y compris le grandissime favori Lion’s Print. Nooresh Juglall a mis aussi un doublé à son actif avec Highland Jet pour le compte de l’écurie Jean-Michel Henry et Shahruhk pour celui de son établissement. L’autre fait marquant de la première tranche de ce week-end hippique a été la victoire de Mr Black Tom  piloté par Fausto Durso qui, au final, n’aura pris que trois courses avant de goûter à sa première victoire au Champ de Mars. À retenir également la belle victoire de Prince Paseo qui s’est rappelé aux bons souvenirs de ses partisans et les victoires de Bongo Beat et Aspen Emperor pour le compte des écuries Raj Ramdin et Rousset respectivement.
C’est en tant que tenant du titre qu’Eskimo Roll était aligné au départ de cette épreuve. On se souvient qu’il avait remporté l’édition 2013 en temps record avec le Britannique Richard Mullen sur le dos. Ce compétiteur a remis ça samedi dernier au terme d’une monte intelligente de Noel Callow pour démontrer si besoin est, qu’il est intraitable sur le kilomètre.
C’est justement Eskimo Roll qui se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes mais Callow laissa le soin à Wieland et Istiqraar de se disputer le commandement. L’Australien plaça Eskimo Roll à l’extérieur de Genuine Leather qui était troisième côté corde, arrivèrent ensuite Adeste Fidelis qui garda Snappy à son extérieur et, à environ 4L on retrouva Arctic Sun monté au bras par Cédric Ségeon pour rester au contact et encore plus distancé Rudi Rocks.
Ce n’est qu’au bas de la descente que Wieland parvint à ses fins non sans avoir gêné Istiqraar qui incommoda à son tour Genuine Leather et Adeste Fidelis. Pour cette faute, Johnny Geroudis aura à s’acquitter d’une amende de Rs 30 000. Entre-temps, Arctic Sun était parvenu à recoller au peloton au contraire de Rudi Rocks qui éprouvait de plus en plus de mal à suivre le rythme.
Geroudis donna un breather à son cheval peu avant la dernière courbe, ce qui permit à Eskimo Roll de se rapprocher sans trop d’efforts. À l’arrière, Arctic Sun continuait sa progression et avait déjà pris la mesure d’Adeste Fidelis et de Genuine Leather.
Wieland aborda la dernière ligne droite en vainqueur mais se retrouva sous la menace expresse d’Eskimo Roll sur le lequel Callow n’avait pas encore sorti la cravache au contraire de son homologue Sud-Africain. Sachant sans doute ce qu’il avait sous lui, l’Australien attendit la mi-ligne droite pour se mettre en évidence. Eskimo Roll prit facilement l’ascendant sur Wieland qu’il relégua à moins d’une longueur au but. Snappy conclut en force pour prendre la troisième place alors qu’Arctic Sun termina quatrième. Eskimo Roll boucla le kilomètre en 0.56.10, soit à 8 centièmes de son propre record établi la saison dernière. La déception est venue de Genuine Leather qui, selon son jockey, n’eut pas toutes ses aises dans le parcours.
À noter qu’à l’issue de l’épreuve, l’entraîneur Vincent Allet rapporta le jockey Joorawon aux commissaires de courses pour n’avoir pas suivi ses instructions qui étaient de « endeavour to jump well, put pressure on his mount, maintain the lead and make every effort to ensure his mount was not crossed by Wieland ».