Si on tient en ligne de compte qu’Eskimo Roll avait été rattrapé dans les derniers mètres il y a 15 jours sur 1365m, le cheval de l’écurie Gujadhur pourrait bien passer le but en premier et réaliser le doublé dans cette Lightning Cup. La différence entre 2013 et 2014 est qu’Eskimo Roll rendra du poids à tous ses adversaires. Il pourrait aussi ne pas obtenir la meilleure position qui soit et être contraint à courir avec le nez au vent. Mais, à bien voir, tout reposera entre les mains de Noel Callow, qui devra faire de sorte que sa monture prenne le meilleur départ possible pour être en mesure de bien jauger sa course.
La présence de la jument Genuine Leather, que Nooresh Juglall connaît bien pour avoir remporté une course en Afrique du Sud, est le gros point d’interrogation de la course. On la connaît véloce – elle a remporté deux courses de bout en bout – et tutoyé les sujets mâles à l’occasion, même si elle n’a pu aller au bout de son effort les deux fois qu’elle a couru contre la gent masculine. Elle devrait néanmoins influencer le déroulement de la course.
Reste que Noel Callow doit avoir sûrement été averti des possibilités de Genuine Leather et se contentera de se placer derrière elle, tout en espérant que Wieland apporte son grain de sel pour encore pimenter la partie initiale. On pense toutefois que le cheval de l’écurie Rousset a déjà repoussé ses limites et devra se surpasser pour tenir jusqu’au bout.
Dans la course d’attente, il faudrait regarder du côté d’Adeste Fidelis, qui avait, selon nous, été piégé par son bon départ et s’était retrouvé à l’extérieur de Man Of His Word avec le nez au vent. Il s’était montré très combatif avant de courber l’échine. On s’attend aussi à voir le meilleur d’Istiqraar cette fois. Sa mauvaise habitude de se montrer ardent ne sera pas de mise sur 1000m et son entraîneur a pris la décision de lui ôter le drop noseband. Avec une bonne première ligne au départ, il devrait pouvoir trouver le passage idéal en ligne droite.
En ce qui concerne Arctic Sun, il se pourrait que le champ soit trop relevé et qu’il ne parvienne pas à refaire tout son retard. Twitter est capable de bien faire mais on ne le voit pas lutter pour la victoire, tout comme Snappy.
Quant à Rudi Rocks, qui portera des oeillères, on est dubitatif quant à sa capacité à négocier le parcours du jour comme il se doit, en dépit du fait que son entraîneur déclare avoir un silent hope.