Le cheval le plus rapide du Champ de Mars est bien Reim. Le hongre a démontré d’énormes qualités de lutteur pour venir à bout de Nordic Warrior. Voilà donc une autre victoire dans une épreuve principale pour Ramapatee Gujadhur.
Cette course a été marquée par le retrait de Zhan Hu, qui se serait retrouvé sans jockey après que Donavan Mansour eût été blessé. Il était prévu que le Sud-Africain le monte à 52,5 kg alors qu’il était handicapé à 52 kg. Mais faute de jockey disponible, Zhan Hu a été retiré.
Pour en revenir à la course, elle s’est déroulée comme on l’attendait. À savoir qu’on a eu une lutte entre Nordic Warrior et Streetbouncer sur environ 250m, mais l’avantage de la ligne a fait que le cheval d’Alain Perdrau est parvenu à avoir le dessus. Du reste, le chrono dans les premiers 200m parle de lui-même. Reim, mieux placé que Tandragee dans les stalles, s’est tranquillement positionné en troisième position, suivi de son compagnon d’entraînement. Split The Breeze précédait Lake Geneva et Clifton Surf.
Streetbouncer devait laisser partir le leader à environ 400m de l’arrivée. Swapneel Rama demanda à Nordic Warrior de fournir son effort dès l’entame de la ligne droite car il savait sa monture pleine de ressources. Reim s’est mis à l’ouvrage sous les sollicitations de Sunil Bussunt. On a suivi de près sa progression. Il a quelque peu versé à l’intérieur et on s’est dit qu’il ne pourrait refaire son retard. Mais le cheval a démontré tout son courage pour venir dominer Nordic Warrior d’une longue encolure. D’un autre côté, on aura noté que Swapneel Rama a semblé perdre son momentum sur deux foulées. Tandragee a pu s’accrocher à la troisième place devant Split The Breeze, qui a couru en progrès, comme on s’y attendait.
Quelles leçons sont à retenir de cette course sinon que Reim a confirmé qu’il est un meilleur sprinter que Nordic Warrior, que Tandragee se fait vieux vu qu’il est en compétition à Maurice depuis fin 2012 et que son entraîneur doit doser ses efforts et lui trouver le meilleur engagement possible. La quatrième place de Split The Breeze peut être annonciatrice que le cheval est sur la bonne voie et qu’il sera encore plus compétitif quand il sera engagé dans sa catégorie de valeur.
Les autres courses
Big upsets

1.Grosse surprise à l’arrivée de la première course avec la victoire de Mighty Lion, piloté par Rakesh Chummun, qui signait à l’occasion sa première victoire au Champ de Mars. On peut penser que l’état de la piste a joué en sa faveur. L’entraîneur parle, lui, du changement d’entraînement. On doit souligner que Mighty Lion n’a pas été piloté comme à l’accoutumée. Il a cette fois été décidé de lancer l’épreuve sur des bases élevées, tandis qu’il avait tendance à réduire l’allure et sprinter dans les derniers 400m auparavant. Mount Fuji a tenté de suivre, mais s’est retrouvé à distance respectable. Le reste du peloton était décroché et on a été surpris de voir Please To Progress parmi les derniers. Que peut-on reprocher à son jeune cavalier ? On estime qu’il aurait pu suivre de plus près s’il avait sollicité sa monture après un départ quelconque. Il aurait pu ainsi placer son cheval plus proche de la tête de la course et ne pas être trop décroché. Sa monte, apprenons-nous, n’a pas plu à l’entraîneur du cheval. Quant à Mount Fuji, il en a eu assez dans la dernière courbe après être resté au contact du meneur. Les autres engagés n’ont à aucun moment influencé le résultat de la course. Dunraven a été précédé par Bright And Blue pour la troisième place. Signalons qu’Albert’s Day a été retiré après avoir refusé d’intégrer sa stalle et tous les paris engagés sur lui ont été remboursés.