Cette journée fut équilibrée dans l’ensemble, car à l’exception de Rameshwar Gujadhur victorieux avec Scorecard (van Rensburg) et Posse Comitatus (Bussunt), personne ne fut capable d’inscrire son nom au tableau des vainqueurs en plus d’une occasion. Le grand gagnant du rendez-vous demeure Shailesh Ramdin, qui vit ses deux représentants disputer l’arrivée de l’épreuve principale qui désignait le roi du kilomètre, la couronne revenant finalement à Zhan Hu, piloté par Rakesh Bhaugeerothee. Le leader chez les jockeys, Brandon Lerena, se contenta, lui, d’une victoire sur Rebel’s Game et de quatre deuxièmes places, tandis que Bardottier se signala sous les couleurs de l’entraînement Jean Michel Henry sur Hillbrow. Darryl Holland (Adi Star), Swapneal Rama (Arctic Sun) et Vinay Naiko (Hancock’s Dynasty) furent les autres vainqueurs de la journée.
Les grosses pointures du kilomètre s’étaient donné rendez-vous dans The Lightning Cup, un Groupe 3, dont les deux dernières éditions avaient été enlevées par Eskimo Roll, qui venait défendre son titre. Ce bai de 7 ans était le détenteur de l’ancien record de la distance (56.02), qui avait été abaissé en juillet 2014 par Twitter (55.94), également présent. La présence du véloce Genuine Leather également assurait une course rondement menée en faveur des finisseurs, dont le vainqueur de la Duchesse, Silver Bluff, mais aussi des outsiders Lake Geneva ou encore Zhan Hu. C’est finalement ce dernier, aligné pour la deuxième semaine consécutive, qui vint surprendre son compagnon d’entraînement au terme d’une belle fin de course.
La jument entraînée par Vincent Allet, Genuine Leather, mal sortie des boîtes, ne put jamais jouer un rôle intéressant, contrairement à Twitter qui s’élança comme un boulet de canon de sa troisième ligne pour vite déborder Silver Bluff et Zhan Hu. Eskimo Roll se rapprocha à l’extérieur et tenta de disputer le commandement, mais l’allure de Twitter étant trop rapide, il se contenta de suivre à l’extérieur du porte-drapeau de son établissement. Aux 400m, Bardottier et Sooful sollicitaient déjà leurs montures afin de rester dans le coup. En embuscade derrière les casaques bleu électrique, Bhaugeerothee déboîta Zhan Hu à 300 mètres du but, et il n’eut d’autre choix que de passer à l’extérieur de ces deux chevaux de Ramapatee Gujadhur à l’entrée de la ligne droite. À 100m du but, Daniel Moor apercevait déjà les lueurs du succès, mais c’était sans compter avec le finish de Zhan Hu, qui le coiffa dans les derniers mètres. Le vainqueur fut crédité de 56.46. Silver Bluff ne se montra pas aussi percutant que prévu et se contenta d’une quatième place devant Sole Mio, qui a couru progrès, et Donnie Brasco, le meilleur finisseur de la course.
Rebel’s Game confirme sa supériorité
On voyait Seven Carat capable de justifier la rumeur favorable à son sujet dans l’épreuve d’ouverture, disputée sur 1650m, car la course fut finalement réduite à un sprint sur 600 mètres. Vu le manque de rythme dans la descente — Seven Carat couvrit les 600m séparant le poteau des 1200m et celui des 600m en 37.49 —, on pensait que Parkwood tenterait de le déborder, mais Holland choisit de garder sa position. Pourtant, interrogé par les commissaires, il dira qu’il s’attendait à courir en tête et que le manque de train a desservi sa monture. Dans ces conditions, n’aurait-il pas été tout à fait normal qu’il essaie de prendre le relais au moins au bas de la descente, où le meneur fut crédité de 12.50 sur un furlong ? Torero Dancer et Kentucky Bluegrass furent ainsi les premiers à attaquer le leader. Rebel’s Game fut pris de vitesse au démarrage et paraissait en situation défavorable à l’entrée de la ligne droite, mais il puisa dans ses réserves pour confirmer sa supériorité à ce niveau. Le parcours fut couru dans le temps modeste de 1.43.72, le train lent et les false rails placés à 3,25m aidant.
Très chuchoté dès l’affichage des cotes chez les bookmakers, Adi Star confirma qu’il n’est pas dénué de qualités et que le 1000m demeure son parcours de prédilection. Piloté pour la première fois par Darryl Holland, il réalisa le pillar to post pour s’imposer assez facilement devant Lord Al. Vu qu’il avait hérité de la première ligne et qu’il avait été muni d’oeillères à nouveau, on pensait qu’Obligation allait mener la vie dure au favori, mais la monture d’Aucharuz se montra lente à l’ouverture des boîtes, laissant le champ libre à Adi Star de s’installer aux avant-postes. Par la suite, Holland régla le train à sa guise et lorsqu’il demanda un effort à sa monture dans la ligne d’arrivée, elle accéléra pour contrer les assauts des outsiders Lord Al et Starspangledbanner avec une certaine autorité. À noter que le vétérinaire du club a rapporté que Martin avait saigné et qu’il ne s’étendait pas correctement.
Un duel entre Hillbrow, troisième dans la Duchesse derrière Silver Bluff et Top Jet, et Phiri E Kwatile, convaincant vainqueur la dernière fois, était à l’affiche de The Cheeky Boy. Si ces deux chevaux se tenaient de très près au niveau des paris, le mano à mano entre Bardottier et Lerena n’a pas eu lieu puisque le premier nommé s’imposa assez facilement devant son principal adversaire qui eut trop de terrain à refaire dans la ligne d’arrivée. Le mauvais départ de Lion’s Print, qui était sur le papier le seul frontrunner du lot, permit à Uly de s’installer en tête devant Phiri E Kwatile avant qu’il ne soit débordé par Hillbrow après environ 300 mètres de course. Traianius se rapprocha pour se placer sur l’arrière-main du meneur. Lion’s Print et Racketeer Blues, tous deux lents à l’ouverture des boîtes, améliorèrent leur position dans la descente. Cela fit que Phiri E Kwatile se retrouva avant-dernier et qu’il dut attendre la fin des false rails afin de pouvoir placer son accélération. Malgré tous les efforts de Lerena, Phiri E Kwatile ne put combler tout son retard sur Hillbrow, qui le relégua à un peu plus de deux longueurs. À noter que Cherbourg fut déclaré non-partant, les commissaires ayant conclu qu’il n’avait pas eu toutes ses chances au départ, car il était toujours retenu par le handler à l’ouverture des stalles. Les mises sur ce cheval furent donc remboursées, mais il n’y eut aucune déduction sur le cheval gagnant vu qu’il était offert à un cote moyenne de 59 contre 1. Bien qu’ayant perdu plusieurs longueurs au départ, Cherbourg termina dans le paquet. Avec cette course non homologuée dans les jambes, on peut s’attendre à des progrès de sa part à l’avenir.
Il n’avait plus gagné depuis la dixième journée lors de laquelle il avait effectué ses débuts pour le compte de Rameshwar Gujadhur. Hier, Marco van Rensburg a mis fin à une série de 23 montes infructueuse sur Scorecard, son deuxième et plus récent vainqueur, qui, à l’issue du meilleur finish, priva Chinese Gold d’une troisième victoire consécutive. Ce bai de 3 ans en profita pour conserver son invincibilité sur notre turf en trois tentatives. Lorsqu’Aspen Emperor s’installa en tête, on eut cru qu’il aurait eu le loisir de dicter son propre rythme, mais Al Romanov, finisseur notoire, se montra très entreprenant pour le forcer à sortir de son pas jusqu’en début de descente où il fut finalement repris. La course était déjà lancée et on vit le peloton évoluer en file indienne. Lerena déboîta Chinese Gold au bon moment afin de ne pas se laisser enfermer par Scorecard, mais ce dernier se montra plus percutant dans l’emballage final. How Many to Won fut crédité d’une honorable quatrième place devant Aspen Emperor qui aurait pu prétendre à mieux s’il n’avait pas été taquiné par Al Romanov. La déception vint d’Always Flirting qui courut nettement en dessous sa dernière course.
Doublé pour ?Rameshwar Gujadhur
Après The Dhankuwar Gujadhur Cup avec Scorecard, Rameshwar Gujadhur s’offrit The Ramnarain Rajcoomar Gujadhur Cup avec la doublure Posse Comitatus qui était confié à Sunil Bussunt vu que Marco van Rensburg avait choisi Ashanti Gold. Ce dernier prit la bonne option lorsqu’il déborda sans grand effort son compagnon d’entraînement après 400 mètres de course afin de s’installer en tête. Il fut toutefois forcé de sortir de son pas par Emerald Approach, lent à se mettre en action, qui contourna le peloton dans la première courbe après avoir été sollicité par son cavalier — une enquête sera ouverte sur la course de ce cheval mardi matin. En se rabattant toutefois, Emerald Approach incommoda Recall To Life. Le jockey Ghunowa écopa d’une suspension d’une semaine pour cette faute. Le représentant de Jean Michel Henry montrait déjà des signes de faiblesse à partir de la rue du gouvernement. Cela força Ashanti Gold et Recall To Life d’attaquer en épaisseur. En revanche, Posse Comitatus obtint l’ouverture à la corde pour aborder la ligne droite finale pratiquement en même temps que son compagnon d’écurie. Recall To Life fit impression à mi-ligne droite, mais il lui manqua un petit plus à nouveau. Le malheureux de la course se nomme Tube Wave, qui dut être repris à mi-ligne droite lorsque Captain Firth fut dirigé à l’intérieur du vainqueur. Rakesh Bhaugeerothee plaida coupable pour sa monte négligeante et il fut sanctionné d’une suspension de 2 semaines assortie d’une amende de Rs 25 000.
Convaincant vainqueur quatre semaines plus tôt avec Ségeon en selle, Arctic Sun doubla la mise sous la conduite de Rama dans La Coupe de l’Ambassade de France à l’issue d’une sage course d’attente. Le vainqueur fut aidé par le train sélectif de Captain Magpie qui avait ravi le commandement à Valere dans la descente. En effet, la monture de van Rensburg fut fractionnée de 32.46 entre les 1000m et les 400m. On fut d’ailleurs surpris du choix tactique du Sud-Africain, qui hypothéqua ses chances de faire l’arrivée en précipitant sa monture aux avant-postes un peu comme il l’avait fait une semaine plus tôt sur Viento Magico. En effet, Captain Magpie plafonna pour terminer à une dizaine de longueurs du vainqueur. On peut penser qu’il aurait été plus performant si son cavalier avait modéré ses efforts une fois les choses en main. Arctic Sun fut, lui, longtemps aperçu en avant-dernière position après avoir été gêné au premier passage du but suite au changement de ligne de Kimberly Al, qui avait d’abord incommodé Seeking Angelo. Lerena fut flanqué d’une amende de Rs 40 000 pour cette faute. Rama patienta jusqu’aux derniers 350m avant de placer son attaque. Kimberly Al était toujours en main à l’entrée de la ligne droite finale et lorsqu’il s’infiltra entre Seeking Angelo et Valere, il parraissait en mesure de forcer la différence, mais il ne se montra pas aussi percutant qu’Arctic Sun. C’était la neuvième victoire 2015 de Swapneal Rama. À noter que Rock Of Arts a saigné.
L’épreuve de clôture est revenue à Vinay Naiko, un des suppléants chez Alain Perdrau en l’absence de Rye Joorawon, qui purgeait sa suspension sur Castle. Ce même cheval était, mardi matin, le compagnon d’entraînement de Hancock’s Dynasty, qui avait toujours conservé l’avantage sur lui lors de leur galop. Sur cette prestation, son entourrage lui accordait une bonne chance, d’autant qu’il avait hérité de la première ligne, d’où la flambée de sa cote qui passa de Rs 700 à Rs 300. Si Hancock’s Dynasty s’imposa assez facilement, Naiko était loin d’être confiant au poteau des 400m où il était toujours enfermé par Supersonic Sam. Un peu plus loin, il hésitait encore entre déboîter sa monture ou de garder la corde. Il fut un peu forcé vers la deuxième option, car cette fois c’est Bright Shining qui s’était rapproché à son extérieur. Mais une fois libéré dans la ligne droite, Hancock’s Dynasty se mit à l’ouvrage pour refaire son retard sur ses adversaires à chaque foulée avant de dominer Captains Bounty.
Les grosses pointures du kilomètre s’étaient donné rendez-vous dans The Lightning Cup, un Groupe 3, dont les deux dernières éditions avaient été enlevées par Eskimo Roll, qui venait défendre son titre. Ce bai de 7 ans était le détenteur de l’ancien record de la distance (56.02), qui avait été abaissé en juillet 2014 par Twitter (55.94), également présent. La présence du véloce Genuine Leather également assurait une course rondement menée en faveur des finisseurs, dont le vainqueur de la Duchesse, Silver Bluff, mais aussi des outsiders Lake Geneva ou encore Zhan Hu. C’est finalement ce dernier, aligné pour la deuxième semaine consécutive, qui vint surprendre son compagnon d’entraînement au terme d’une belle fin de course.
La jument entraînée par Vincent Allet, Genuine Leather, mal sortie des boîtes, ne put jamais jouer un rôle intéressant, contrairement à Twitter qui s’élança comme un boulet de canon de sa troisième ligne pour vite déborder Silver Bluff et Zhan Hu. Eskimo Roll se rapprocha à l’extérieur et tenta de disputer le commandement, mais l’allure de Twitter étant trop rapide, il se contenta de suivre à l’extérieur du porte-drapeau de son établissement. Aux 400m, Bardottier et Sooful sollicitaient déjà leurs montures afin de rester dans le coup. En embuscade derrière les casaques bleu électrique, Bhaugeerothee déboîta Zhan Hu à 300 mètres du but, et il n’eut d’autre choix que de passer à l’extérieur de ces deux chevaux de Ramapatee Gujadhur à l’entrée de la ligne droite. À 100m du but, Daniel Moor apercevait déjà les lueurs du succès, mais c’était sans compter avec le finish de Zhan Hu, qui le coiffa dans les derniers mètres. Le vainqueur fut crédité de 56.46. Silver Bluff ne se montra pas aussi percutant que prévu et se contenta d’une quatième place devant Sole Mio, qui a couru progrès, et Donnie Brasco, le meilleur finisseur de la course.
Rebel’s Game confirme sa supériorité
On voyait Seven Carat capable de justifier la rumeur favorable à son sujet dans l’épreuve d’ouverture, disputée sur 1650m, car la course fut finalement réduite à un sprint sur 600 mètres. Vu le manque de rythme dans la descente — Seven Carat couvrit les 600m séparant le poteau des 1200m et celui des 600m en 37.49 —, on pensait que Parkwood tenterait de le déborder, mais Holland choisit de garder sa position. Pourtant, interrogé par les commissaires, il dira qu’il s’attendait à courir en tête et que le manque de train a desservi sa monture. Dans ces conditions, n’aurait-il pas été tout à fait normal qu’il essaie de prendre le relais au moins au bas de la descente, où le meneur fut crédité de 12.50 sur un furlong ? Torero Dancer et Kentucky Bluegrass furent ainsi les premiers à attaquer le leader. Rebel’s Game fut pris de vitesse au démarrage et paraissait en situation défavorable à l’entrée de la ligne droite, mais il puisa dans ses réserves pour confirmer sa supériorité à ce niveau. Le parcours fut couru dans le temps modeste de 1.43.72, le train lent et les false rails placés à 3,25m aidant.
Très chuchoté dès l’affichage des cotes chez les bookmakers, Adi Star confirma qu’il n’est pas dénué de qualités et que le 1000m demeure son parcours de prédilection. Piloté pour la première fois par Darryl Holland, il réalisa le pillar to post pour s’imposer assez facilement devant Lord Al. Vu qu’il avait hérité de la première ligne et qu’il avait été muni d’oeillères à nouveau, on pensait qu’Obligation allait mener la vie dure au favori, mais la monture d’Aucharuz se montra lente à l’ouverture des boîtes, laissant le champ libre à Adi Star de s’installer aux avant-postes. Par la suite, Holland régla le train à sa guise et lorsqu’il demanda un effort à sa monture dans la ligne d’arrivée, elle accéléra pour contrer les assauts des outsiders Lord Al et Starspangledbanner avec une certaine autorité. À noter que le vétérinaire du club a rapporté que Martin avait saigné et qu’il ne s’étendait pas correctement.
Un duel entre Hillbrow, troisième dans la Duchesse derrière Silver Bluff et Top Jet, et Phiri E Kwatile, convaincant vainqueur la dernière fois, était à l’affiche de The Cheeky Boy. Si ces deux chevaux se tenaient de très près au niveau des paris, le mano à mano entre Bardottier et Lerena n’a pas eu lieu puisque le premier nommé s’imposa assez facilement devant son principal adversaire qui eut trop de terrain à refaire dans la ligne d’arrivée. Le mauvais départ de Lion’s Print, qui était sur le papier le seul frontrunner du lot, permit à Uly de s’installer en tête devant Phiri E Kwatile avant qu’il ne soit débordé par Hillbrow après environ 300 mètres de course. Traianius se rapprocha pour se placer sur l’arrière-main du meneur. Lion’s Print et Racketeer Blues, tous deux lents à l’ouverture des boîtes, améliorèrent leur position dans la descente. Cela fit que Phiri E Kwatile se retrouva avant-dernier et qu’il dut attendre la fin des false rails afin de pouvoir placer son accélération. Malgré tous les efforts de Lerena, Phiri E Kwatile ne put combler tout son retard sur Hillbrow, qui le relégua à un peu plus de deux longueurs. À noter que Cherbourg fut déclaré non-partant, les commissaires ayant conclu qu’il n’avait pas eu toutes ses chances au départ, car il était toujours retenu par le handler à l’ouverture des stalles. Les mises sur ce cheval furent donc remboursées, mais il n’y eut aucune déduction sur le cheval gagnant vu qu’il était offert à un cote moyenne de 59 contre 1. Bien qu’ayant perdu plusieurs longueurs au départ, Cherbourg termina dans le paquet. Avec cette course non homologuée dans les jambes, on peut s’attendre à des progrès de sa part à l’avenir.
Il n’avait plus gagné depuis la dixième journée lors de laquelle il avait effectué ses débuts pour le compte de Rameshwar Gujadhur. Hier, Marco van Rensburg a mis fin à une série de 23 montes infructueuse sur Scorecard, son deuxième et plus récent vainqueur, qui, à l’issue du meilleur finish, priva Chinese Gold d’une troisième victoire consécutive. Ce bai de 3 ans en profita pour conserver son invincibilité sur notre turf en trois tentatives. Lorsqu’Aspen Emperor s’installa en tête, on eut cru qu’il aurait eu le loisir de dicter son propre rythme, mais Al Romanov, finisseur notoire, se montra très entreprenant pour le forcer à sortir de son pas jusqu’en début de descente où il fut finalement repris. La course était déjà lancée et on vit le peloton évoluer en file indienne. Lerena déboîta Chinese Gold au bon moment afin de ne pas se laisser enfermer par Scorecard, mais ce dernier se montra plus percutant dans l’emballage final. How Many to Won fut crédité d’une honorable quatrième place devant Aspen Emperor qui aurait pu prétendre à mieux s’il n’avait pas été taquiné par Al Romanov. La déception vint d’Always Flirting qui courut nettement en dessous sa dernière course.
Doublé pour ?Rameshwar Gujadhur
Après The Dhankuwar Gujadhur Cup avec Scorecard, Rameshwar Gujadhur s’offrit The Ramnarain Rajcoomar Gujadhur Cup avec la doublure Posse Comitatus qui était confié à Sunil Bussunt vu que Marco van Rensburg avait choisi Ashanti Gold. Ce dernier prit la bonne option lorsqu’il déborda sans grand effort son compagnon d’entraînement après 400 mètres de course afin de s’installer en tête. Il fut toutefois forcé de sortir de son pas par Emerald Approach, lent à se mettre en action, qui contourna le peloton dans la première courbe après avoir été sollicité par son cavalier — une enquête sera ouverte sur la course de ce cheval mardi matin. En se rabattant toutefois, Emerald Approach incommoda Recall To Life. Le jockey Ghunowa écopa d’une suspension d’une semaine pour cette faute. Le représentant de Jean Michel Henry montrait déjà des signes de faiblesse à partir de la rue du gouvernement. Cela força Ashanti Gold et Recall To Life d’attaquer en épaisseur. En revanche, Posse Comitatus obtint l’ouverture à la corde pour aborder la ligne droite finale pratiquement en même temps que son compagnon d’écurie. Recall To Life fit impression à mi-ligne droite, mais il lui manqua un petit plus à nouveau. Le malheureux de la course se nomme Tube Wave, qui dut être repris à mi-ligne droite lorsque Captain Firth fut dirigé à l’intérieur du vainqueur. Rakesh Bhaugeerothee plaida coupable pour sa monte négligeante et il fut sanctionné d’une suspension de 2 semaines assortie d’une amende de Rs 25 000.
Convaincant vainqueur quatre semaines plus tôt avec Ségeon en selle, Arctic Sun doubla la mise sous la conduite de Rama dans La Coupe de l’Ambassade de France à l’issue d’une sage course d’attente. Le vainqueur fut aidé par le train sélectif de Captain Magpie qui avait ravi le commandement à Valere dans la descente. En effet, la monture de van Rensburg fut fractionnée de 32.46 entre les 1000m et les 400m. On fut d’ailleurs surpris du choix tactique du Sud-Africain, qui hypothéqua ses chances de faire l’arrivée en précipitant sa monture aux avant-postes un peu comme il l’avait fait une semaine plus tôt sur Viento Magico. En effet, Captain Magpie plafonna pour terminer à une dizaine de longueurs du vainqueur. On peut penser qu’il aurait été plus performant si son cavalier avait modéré ses efforts une fois les choses en main. Arctic Sun fut, lui, longtemps aperçu en avant-dernière position après avoir été gêné au premier passage du but suite au changement de ligne de Kimberly Al, qui avait d’abord incommodé Seeking Angelo. Lerena fut flanqué d’une amende de Rs 40 000 pour cette faute. Rama patienta jusqu’aux derniers 350m avant de placer son attaque. Kimberly Al était toujours en main à l’entrée de la ligne droite finale et lorsqu’il s’infiltra entre Seeking Angelo et Valere, il parraissait en mesure de forcer la différence, mais il ne se montra pas aussi percutant qu’Arctic Sun. C’était la neuvième victoire 2015 de Swapneal Rama. À noter que Rock Of Arts a saigné.
L’épreuve de clôture est revenue à Vinay Naiko, un des suppléants chez Alain Perdrau en l’absence de Rye Joorawon, qui purgeait sa suspension sur Castle. Ce même cheval était, mardi matin, le compagnon d’entraînement de Hancock’s Dynasty, qui avait toujours conservé l’avantage sur lui lors de leur galop. Sur cette prestation, son entourrage lui accordait une bonne chance, d’autant qu’il avait hérité de la première ligne, d’où la flambée de sa cote qui passa de Rs 700 à Rs 300. Si Hancock’s Dynasty s’imposa assez facilement, Naiko était loin d’être confiant au poteau des 400m où il était toujours enfermé par Supersonic Sam. Un peu plus loin, il hésitait encore entre déboîter sa monture ou de garder la corde. Il fut un peu forcé vers la deuxième option, car cette fois c’est Bright Shining qui s’était rapproché à son extérieur. Mais une fois libéré dans la ligne droite, Hancock’s Dynasty se mit à l’ouvrage pour refaire son retard sur ses adversaires à chaque foulée avant de dominer Captains Bounty.