Les facilités offertes par les banques commerciales sous la ligne de crédits spéciale sont très prisées par les petites et moyennes entreprises. Selon le dernier relevé de la Banque de Maurice, les crédits approuvés se montaient à Rs 1,8 milliard à fin mars 2013, soit en 14 mois d’opération.
Ce relevé indique que les banques commerciales ont reçu 1 515 demandes de crédits du 1er décembre 2011 au 31 mars 2013 pour un montant global de l’ordre de Rs 2,5 milliards. Il y a eu rejet de 88 demandes (Rs 220,8 millions). La valeur totale des crédits approuvés à fin mars 2013 s’élevait à Rs 1,8 milliard dont Rs 718,3 millions et Rs 781,6 millions sous forme de prêts et de découverts bancaires respectivement.
La Mauritius Commercial Bank a donné son accord pour le décaissement de crédits se chiffrant à Rs 1,1 milliard. Le deuxième créancier en importance est la State Bank of Mauritius (Rs 233,9 millions) qui précède la Barclays Bank (Rs 133,4 millions), la Mauritius Post and Cooperative Bank (Rs 87,8 millions) et la Hongkong and Shanghai Banking Corporation (Rs 61,6 millions).
À noter qu’à fin mars dernier, les PME devaient Rs 905,7 millions aux banques commerciales sous cette ligne de crédits spéciale. Les crédits approuvés sont frappés d’un taux d’intérêt annuel équivalent à 300 points de base au dessus du taux directeur, soit 7,9 % actuellement.
Par ailleurs, la BoM annonce qu’elle a effectué, hier, un décaissement de fonds en faveur de la Bramer Banking Corporation sous la ligne de crédits spéciale en devises étrangères. Les fonds seront rétrocédés à un opérateur du secteur touristique sous forme de prêt.
Les autorités bancaires indiquent qu’à ce jour, le montant total de l’enveloppe débloquée sous la ligne de crédits spéciale a atteint 30,5 millions d’euros. Lors de la signature du dernier accord entre la BoM et AfrAsia Bank, ce montant était de 26,3 millions d’euros.
Il est à noter que ce sont principalement les opérateurs du secteur touristique qui se sont prévalus de cette facilité financière afin de rééquilibrer leur endettement.