Aujourd’hui débutera une conférence régionale au Kenya organisée par l’ONG internationale Child Helpline International sur les principes, standards et pratiques pour les organisations non gouvernementales africaines offrant un service conseil en ligne à l’intention des enfants. Un service que le Halley Movement se propose de lancer à Maurice bientôt et dont le secrétaire général Mahendranath Busgopaul s’envolera pour Kenya aujourd’hui pour participer à la conférence.
Le Halley Movement, qui oeuvre pour les enfants et le bien-être de la famille, propose d’opérer une ligne verte d’écoute gratuite pour les enfants à travers la création d’un numéro vert gratuit. L’objectif : sensibiliser les enfants et les jeunes aux fléaux et enjeux de la société et les informer de leurs droits. L’ONG se dit préoccupée par la hausse des problèmes dans la société mauricienne et la famille, et des fléaux tels la drogue, la prostitution, la violence et le sida. Un numéro de trois chiffres a déjà été alloué par l’Information Communication Technologies Authority (Icta) pour cette ligne verte, des locaux déjà identifiés pour accueillir les counsellors pour assurer le service, dont la formation débutera prochainement.
La conférence régionale organisée par l’ONG Child Helpline International (CHI) commence le mardi 30 août et prend fin le vendredi 2 septembre. À l’initiative du PSP Taskforce, cette conférence destinée aux ONG du continent africain est la première d’une série de cinq qui va se conclure avec une conférence pour la région de l’Asie-Pacifique au Népal en décembre prochain. Mahendranath Busgopaul, le secrétaire général du Halley Movement, présidera le Principles, Standards & Practices (PSP) Taskforce à l’échelle mondiale instituée par la CHI. Ce groupe de travail a la responsabilité « d’uniformiser les principes, standards et pratiques au niveau de tous les organisations offrant un service conseil en ligne et attachées au réseau de la CHI ».
Mahendranath Busgopaul aura pour tâche de notamment sensibiliser les représentants des ONG africaines participantes au « besoin d’uniformité au niveau de la qualité du service offert par les ONG ». Il animera également des sessions de formation avec la participation des délégués.
Les informations soumises par les pays membres du réseau durant cette conférence vont aider l’organisation non gouvernementale CHI à travers le monde à mieux cerner et planifier les demandes concernant les prochaines sessions de formation pour les conseillers (counsellors) et le personnel administratif, la participation des enfants dans chaque pays et la gestion de leurs helplines (lignes vertes).
La directrice de la Child Helpline International a écrit une lettre au Premier ministre Navin Ramgoolam pour l’informer de l’élection de Mahendranath Busgopaul aux fonctions de président mondial du PSP Taskforce de la CHI et de ses attributions et ses responsabilités pour aider les partenaires du réseau CHI à fournir un service de qualité aux enfants dans les quatre coins du monde. Une copie de la correspondance a été adressée au ministère du Développement de l’Enfant qui, selon le Halley Movement, a assuré son soutien à l’ONG. Les responsables regrettent toutefois que d’autres ministères chargés du bien-être des enfants et de la jeunesse n’aient pas réagi favorablement à la lettre.