Onze cas autochtones de dengue ont été recensés à l’Île de la Réunion sur ces 15 derniers jours. Une possible intensification du virus est désormais présagée dans l’île. Selon les dernières informations, les cas ont été signalés dans l’Ouest et le Sud du pays notamment à St Pierre où 6 cas ont été rapportés.

Les conditions météorologiques qui prévalent actuellement dans l’Océan Indien, sont favorables au développement du moustique tigre, vecteur de la dengue et n’arrangeront rien à la situation. L’ARS Océan Indien, invite donc à la vigilance pour limiter les risques de propagations.

Des gestes simples à adopter

Le moustique tigre pond dans de petites collections d’eau stagnante, souvent créées par l’Homme autour de son habitation. La lutte contre les moustiques repose avant tout sur des gestes simples à mettre en œuvre au quotidien :

  • Éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (vider les soucoupes, vérifier l’écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets, vider les petits récipients, …).
  • Éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires
  • Se protéger des piqûres (port de vêtements longs, utilisation de répulsifs et de moustiquaires), y compris quand on est malade pour ne pas contaminer son entourage.

Pour éviter la propagation du virus, l’ARS Océan Indien rappelle qu’il est impératif de consulter rapidement un médecin, en cas d’apparition brutale de fièvre éventuellement associée à des maux de tête, douleurs musculaires, éruptions cutanées, nausées, vomissements, saignements ou fatigue .