La belle série continue pour l’écurie Rousset et Johnny Geroudis. Ce dernier s’est offert un doublé signé Polar Royale et Dee Major. On prévoyait un triplé dans le camp des Roussets, mais le favori Governor General se laissa surprendre par le faux train de Gida qui permit à l’écurie Merven de réussir son doublé après la victoire de Fort Noble dans l’épreuve d’ouverture. La moisson aurait pu être encore meilleure pour cet entraîneur, mais Lion’s Print qui avait franchi le but avec plus de 6L dans la quatrième épreuve fut déclaré non partant pour avoir eu l’avantage au départ où il s’élança avec une fraction de seconde d’avance au profit de Leo’s Rush. Ce rendez-vous servit également les desseins de Nooresh Joglall qui inscrivit sa première victoire de la saison sur Rulerofmyheart. Sweep Forward ouvrit son palmarès mauricien avec Noel Callow en selle, tandis que Power Dive doublait la mise pour le compte de l’écurie Perdrau. Les positions demeurent ainsi inchangées dans les différents tableaux.
Convaincant vainqueur à sa reprise, Governor General faisait figure d’épouvantail dans The Lindt Gold Bunny Cup disputée sur 1600m. La course fut finalement réduite à un sprint sur 600m par Gida qui permit à Cédric Ségeon, déchu de la victoire sur Lion’s Print de se racheter. L’alezan de l’écurie Merven prit le train à son compte sans sortir de son pas. Posse Comitatus vint se placer dans son dos devant Diamond Light qui avait sur son arrière-main le favori. Nullement inquiété, Gida imprima un train relativement lent. A titre de comparaison, le premier kilomètre fut couvert en 1.03.72 contre 1.01.13 pour la même partie de la cinquième course. Il était alors évident que la partie ne serait pas facile pour les finisseurs au sprint final. Posse Comitatus fit impression à l’entrée de la ligne droite, mais il ne fut pas en mesure de prendre l’avantage en dépit du fait que Ségeon avait perdu sa cravache. Diamond Light fut, lui, malchanceux car dans un premier temps le passage entre Gida et Posse Comitatus se referma devant lui. Puis, tentant de s’infiltrer à la corde, il n’obtint pas le passage voulu et se montra hésitant. Du favori Governor General, il fut incapable de revenir sur les chevaux de tête dans la ligne d’arrivée. On peut penser que le manque de rythme joua contre lui.
Fort Noble, la 34e ?la bonne Auparavant, c’est Fort Noble qui avait brillé pour le compte de l’écurie Merven dans The Wyncourt Plate qui n’accueillait que six partants suite au retrait de Dreams Come True.
Ce coursier qui avait réalisé une bonne rentrée derrière TornadoMan, parvint à vaincre le signe indien au Champ de Mars à sa 34e tentative. La question qui se posait était qui allait faire le train. En l’absence d’un réel front runner, le light weight Pride Of Prussia ne se fit pas prier pour s’élancer en tête et vu qu’il ne fut nullement inquiété, il imprima un train d’enterrement avant de sprinter sur les derniers 600 mètres. Daby qui suivait dans le dos du leader, attendit la fin des false rails pour lancer Fort Noble à la corde. Bien que versant à l’intérieur, Amaphupho mit le nez à la fenêtre à mi-ligne droite, mais il ne fut pas en mesure de contenir le finish de Fort Noble qui permit à Preetam Daby d’ouvrir son compteur 2014. Saziwayo qui était un des favoris, termina cinquième à 2.50L du vainqueur après avoir attaqué en épaisseur dans la ligne d’arrivée. Les Commissaires des courses reprochèrent à l’apprenti Bhaugeerothee d’avoir lancé sa monture à l’extérieur de Colour Quest alors qu’il était en mesure de passer à son intérieur. Cette mauvaise décision aurait, selon Serge Henry et les RS, coûté la quatrième ou même la troisième place à Saziwayo. Bhaugeerothee fut trouvé coupable sous le Rule 161 A (i) for failing to ride to the satisfaction of the Stewards. Il fut sanctionné d’une suspension d’une semaine et d’une amende de Rs 10 000.
Le fait qu’il avait hérité de la première ligne fut un avantage dont Power Dive profita pleinement dans la deuxième épreuve où il visait le doublé. Benedict Woodworth fit l’essentiel pour conserver l’avantage de la corde sur le premier furlong avant de se laisser déborder par Bongo Beat qui fut sollicité dès l’ouverture des boîtes. Le représentant de l’écurie Raj Ramdin creusa l’écart à 600 mètres de l’arrivée. Au même moment, Power Dive lacha son mors, mais dès qu’il le reprit dans la ligne d’arrivée, il sortit un joli coup de reins pour l’emporter devant Yoda Man qui fut contraint de changer de trajectoire à mi-ligne droite. Mais lorsque David le rééquilibra, il mit son meilleur pied devant pour se rapprocher vivement sur le tard. Straight Jab qui avait réussi des débuts remarqués, ne se montra pas aussi percutant après avoir cette fois suivi de très près malgré son départ lent. The Lall Seesurrun se joua également au départ. On s’attendait de voir Mighty Mars ou Rainbow Man aux avant-postes, mais Sweep Forward se montra le plus prompt pour vite s’emparer de la position tête et corde. Il condamna ainsi le favori d’évoluer en one off. Par la suite, Noël Callow sut doser les efforts de sa monture avant de forcer la différence dans la ligne d’arrivée. Sweep Forward en profita pour ouvrir son palmarès mauricien à sa sixième tentative au grand bonheur de ses nombreux partisans qui avaient fait grimper sa cote en flèche de Rs 700 à Rs 350.
Lion’s Print ?déclaré non partant
Il n’y avait pas photo dans la quatrième épreuve. Pourtant Lion’s Print qui avait franchi le but avec environ 6 longueurs et demie d’avance, n’a pas été désigné vainqueur à l’annonce des résultats officiels après une vingtaine de minutes de retard. Après enquête, les commissaires des courses ont décidé de déclarer le cheval de l’écurie Merven non-partant, se basant sur le règlement 144 (1) des Rules Of Racing qui stipule que «if a horse was either denied a fair start or unduly given an advantageous start, they may declare such a horse to be a non-starter». En revisionnant le film de la course, on s’aperçoit que Lion’s Print força sa stalle tout juste avant le départ, s’élançant ainsi avec une fraction de seconde d’avance sur ses adversaires. Seul aux commandes devant Salute The Saint, Ségeon régla le train à sa guise avant de lancer le sprint à 600 mètres de l’arrivée. Strum qui s’était rapproché dans la descente et qui confirma son manque de métier en sautant deux des allées, fut le premier à montrer des signes de faiblesse. Lion’s Print aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions et sous la cravache du jockey français, il déposa ses rivaux pour s’imposer dans un fauteuil devant Leo’s Rush qui remonta Salute The Saint. Le coursier de l’écurie Maingard qui avait été très joué, fut toutefois déclaré vainqueur suite à la décision des RS de déclarer Lion’s Print non-partant. Big Lion qui avait réussi des débuts prometteurs, prit une modeste cinquième place à un peu plus de six longueurs du vainqueur. Dans le communiqué des commissaires, on note que Victoire expliqua que the gelding was never comfortable today, failed to accelerate and was very disappointing.
On s’attendait à ce que la cinquième épreuve se résume à un pillar to post de Deux Fabuleax d’autant que Kishimoto avait été vite enfermé par Shakleton, mais l’ardent pensionnaire de l’écurie Hurlywood tira au premier passage du but et fut déboîté par son cavalier pour améliorer sa position dans la courbe avant de prendre le relais en tête au début de la descente. Geroudis ne broncha pas et se contenta de suivre en deuxième position. L’éventuel gagnant était troisième sur le flanc gauche de Double Dash, tandis que Ambassador Rex suivait en avant dernière position. Callow fut ainsi contraint de lancer sa monture en épaisseur dans la dernière courbe. Rulerofmyheart qui avait pris eu le first run sur le favori, prit l’avantage sur Deux Fabuleax dans un premier temps avant de s’en aller vers une victoire facile devant Ambassador Rex. Don’t Say Don’t termina en force à la corde pour compléter le podium. Notons que d’importants paris ont été effectués sur Rulerofmyheart dont la cote passa de Rs 1100 à Rs 400 à un certain moment.
The Eugene Rousset Cup n’a pas livré de surprise sauf peut-être celle de voir Hunting Time mener par environ sept longueurs à mi-course. A ce rythme, on savait qu’il n’allait pas pouvoir maintenir le tempo jusqu’au bout. Geroudis en premier, car il ne paniqua pas en tête du peloton qui se mit à la chasse dans le dernier tournant. Le fuyard faiblissait déjà. L’issue ne fit pas l’ombre d’un doute. En quelques foulées, l’élève de Gilbert Rousset refit son retard sur Hunting Time avant de se détacher irrésistiblement sur la fin. Les 1500m furent couverts en 1.30.67. Ce qui constitue le deuxième meilleur temps réalisé cette saison sur le parcours derrière Governor General qui avait gagné en 1.30.35 lors de la troisième journée où il n’y avait pas de false rails. Ces rails étaient placés à 3M50 hier. L’épreuve de clôture fut également lancée par de bonnes bases vu la présence de plusieurs chevaux rapides. Dee Major obtint une position de rêve sur les barres derrière Streetbouncer et Catch The Gers qui furent à la lutte pour le commandement, lui assurant ainsi un bon rythme. Lorsque Geroudis demanda un effort à sa monture dans la ligne droite finale, Dee Major sortit un joli coup de reins pour faire le trou. Sheriff Marshall qui avait pris un mauvais départ, termina en force, mais le but arriva trop tôt pour lui. Wind Power qui était également longtemps aperçu parmi les derniers, fit impression mais il dut être repris dans la ligne droite vu qu’il ne put obtenir le passage entre Stormy Cape et Catch The Gers.