Avec l’annulation de l’épreuve initialement prévue pour les chevaux détenant un rating de 60 ou plus pour manque de partants, ce sont les chevaux de la C 3 qui ont été propulsés au devant de la scène à l’occasion de cette cinquième journée. Au vu du style dans lequel il s’est imposé à sa reprise avec la compétition, Governor General peut légitimement aspirer à doubler la mise. Mais il devra se méfier de Posse Comitatus, entraîné avec un soin particulier ces derniers temps et qui se présente comme son principal danger.
Governor General semble avoir retrouvé ses automatismes cette saison après une première année laborieuse. Le représentant de l’écurie Rousset l’a du reste démontré à sa reprise le 5 avril  dernier lorsqu’il s’est imposé avec beaucoup d’autorité en dépit d’une fin de course qui n’était pas de tout repos. La monture de Geroudis s’est encore améliorée depuis et n’est pas passé inaperçu à l’heure des galops. Le parcours rallongé est à son avantage et sur sa forme actuelle et celle affichée par son écurie en ce moment, il reste la première chance de l’épreuve.
Posse Commitatus est, sur le papier, celui qui peut le taquiner. L’élève de Rameshwar Gujadhur a été l’auteur d’un eye-catching run lors de la journée inaugurale et on peut penser qu’il aurait pu inquiéter davantage le vainqueur si son jockey avait fait preuve d’une meilleure inspiration. Il affronte, certes, de meilleurs chevaux mais il aura pour lui de porter moins de charge. Il reçoit, à ce chapitre, pas moins de 4,5kg de son adversaire direct, Governor General, ce qui est non négligeable. La monture de Corné Orffer a réalisé ses meilleures courses en suivant de près et pourrait compter sur son compagnon d’écurie Druid’s Moon, le probable meneur de la course, pour l’emmener le plus loins possible.
Diamond Light est un cheval qu’on ne présente plus. Toujours présent à l’arrivée, le pensionnaire de l’écurie Foo Kune tente le pari osé de débuter directement sur le mile. Il est, certes, désavantagé par rapport aux chevaux qui ont déjà un galop de course dans les jambes mais sur la base de sa régularité, il ne peut être écarté de la bonne combinaison.
Gida n’a pas démérité face à Abington lors du deuxième acte. Il sera cette fois associé à Cédric Ségéon avec qui il s’entend bien. Bien loti dans les boîtes de départ, il peut tenter un coup tactique à l’avant.
Royal Chalon n’a pas été surclassé à sa reprise. Le parcours rallongé n’est pas pour lui déplaire et à défaut de victoire, une place est dans ses cordes.
Quant à Druid’s Moon et High Accolade, nous les voyons plutôt jouer les seconds rôles face à l’opposition du jour.