Les limiers de la CID du Sud en collaboration avec les Field Intelligence Officers de la police ont franchi une étape majeure dans l’enquête sur le braquage d’une importante cargaison de métaux précieux le jeudi 26 janvier. À la mi-journée, sur la base d’indications recueillies sur le terrain, une escouade de la police a effectué une descente des lieux chez un habitant du complexe résidentiel de la NHDC de Beau-Vallon afin de récupérer la carabine utilisée par la bande à Prakash Meetoo lors de l’attaque du fourgon de la Société Mauricienne de Sapphire (SMS).
« Prakash (Meetoo) ine vine gard sa zarm là dan sa plas ! » devait avouer l’occupante de la maison perquisitionnée, Radha Russick, aux officiers de police lors de la découverte de l’arme, un 303. Onze douilles de calibre 7.65 non-utilisées ont également été récupérées par l’escouade policière comprenant les Detective Inspectors Goolaup, Omrawoo, Callychurn, Khedoo, Seegoolam et les sergents Nobine, Ramkumar, Moolee et Kurimboccus lors de cette descente des lieux.
La carabine et les munitions saisies ont été envoyées au Forensic Science Laboratory à des fins d’expertise et d’analyse. Cette arme avait été utilisée pour tirer des coups de feu sur le van de la marque Ford assurant le convoyage de cette cargaison de métaux précieux. Il semblerait qu’à ce stade de l’enquête, les informations obtenues lors de l’interrogatoire des cinq suspects en détention policière, dont le cerveau Prakash Meetoo, 37 ans, et les recoupements sur le terrain ont mené la police à cette adresse précise pour verser une pièce à conviction majeure dans le dossier à charge.
La première séance de Questioning Under Warning, hier après-midi, de Radha Russick, a apporté un éclairage déterminant quant aux étapes après l’attaque du fourgon de SMS, immatriculé 2130 MY 07 au rond-point de Calebasses le 26 janvier dernier. En effet, cette suspecte, qui a été placée en détention, en attendant sa comparution devant le tribunal de Mahébourg pour son inculpation provisoire lundi, a soutenu que toutes les boîtes de couleur bleue contenant les 40 kilos de bijoux en or et 120 kilos en argent, d’une valeur déclarée de Rs 30 millions, ont transité à cette adresse.
Les suspects ont utilisé de la maison de Radha Russick pour répartir leur précieux butin dans les neuf boîtes placées dans les drains traversant la route La Vigie dans la région de Mare-d’Albert. Les explications de cette sixième suspecte faisant partie du gang de Prakash Meetoo sont considérées par les limiers de la CID opérant sous la double supervision des ACP Jean-Claude Gungah et Devenand Reekoye du Central CID comme étant cruciales quant à la participation de tout un chacun dans l’exécution du plan de braquage.
Par ailleurs, en fi, de journée d’hier, des membres du CID de Rose-Belle ont procédé à l’arrestation de deux autres suspects. Ils ont été impliqués dans cette affaire de braquage avec les derniers éléments fournis par l’habitante de Beau-Vallon. Les premières indications sont qu’ils furent impliqués dans l’étape du transfert des boîtes de bijoux en or et en argent aux drains de Mare d’Albert. Ils sont actuellement détenus par la police.
L’enquête policière se poursuit.