Un drame a été évité de justesse il y a deux semaines au niveau du pont de Hollyrood à Vacoas sur la route menant vers l’Ouest de l’île. Cette fois, un camion est tombé dans le caniveau et, selon nos informations, le conducteur s’en est sorti avec quelques égratignures seulement. Mais on se souvient que cette route avait fait un mort en avril dernier dans un tournant dangereux et non éclairé à hauteur de Pierrefonds.
Le dernier accident aurait pu être fatal sur ce pont trop étroit pour une circulation alternée et dont l’élargissement s’impose depuis longtemps, plus particulièrement depuis deux ans, après les promesses d’Anil Baichoo, l’ancien ministre des infrastructures publiques. Combien de temps encore fera attendre Nando Bodha, l’actuel titulaire au poste ? L’avenir le dira, mais les habitués de plus en plus nombreux de cette route depuis qu’elle est totalement publique s’impatientent.
En dépit des panneaux d’avertissements récemment installés pour indiquer le sens prioritaire du trafic sur ce pont, les automobilistes sont exposés à un danger permanent car certains usagers ne respectent pas la règle. « Faut-il qu’il y ait un drame fatal pour que les autorités enclenchent les travaux d’élargissement du pont et de la route ?  » se demandent ceux qui empruntent la Link Road Hollyrood-Pierrefonds.
En effet, lors de l’inauguration en grande pompe de ce tronçon qui contribue à la décongestion de la route Bonne Terre — La Louise en permettant à plus d’usagers, particulièrement ceux des Plaines Wilhems, d’avoir un accès facile vers Flic-en-Flac et vice-versa, le vice-PM et ministre des Infrastructures publiques d’alors, Anil Baichoo, avait annoncé que l’étroit pont de Hollyrood serait entièrement refait et agrandi au coût de Rs 24 M. Des travaux qui devaient engendrer par la suite la rénovation de la route à cette hauteur.
Or, deux ans après, le pont est toujours dans le même état et toujours aussi étroit en dépit des nombreuses visites de site effectuées par les ministres, députés et PPS et également conseillers municipaux de la région. Toolsyraj Benydin, PPS de la circonscription N°15, indique qu’un comité ministériel, présidé par Showkutally Soodhun, s’est penché sur la question pas plus tard que mercredi dernier au cours d’une réunion avec les techniciens de la National Development Unit (NDU) et des conseillers de la municipalité de Vacoas-Phoenix. « Ce dossier est prioritaire et nous allons entamer des travaux très bientôt », dit-il. Mais quand ? Impossible de le savoir, il y a des procédures à suivre, ajoute le PPS.
En attendant, les automobilistes sont contraints d’utiliser ce pont de tous les dangers. Et la route elle-même n’est pas au mieux, la qualité des travaux réalisés entre Hollyrood et Pierrefonds laissant grandement à désirer. Ce raccourci — pour lequel l’ancien gouvernement a dépensé Rs 27 M pour les travaux d’aménagement — emprunté par les automobilistes souhaitant rallier l’Ouest en venant des hauts plateaux et inversement s’avère en effet très dangereux, car parsemé de crevasses et autres nids de poule mettant à rude épreuve les véhicules qui l’empruntent.
La mauvaise qualité des matériaux utilisés son aménagement a plusieurs fois été décriée dans nos colonnes. Cependant, si les autorités ont effectué quelques travaux de raccommodage, les mouvements de terrain, les travaux superficiels et les matériaux de mauvaise qualité ou travaux de bitumage bâclés restent responsables de l’état déplorable de cette route, aujourd’hui davantage utilisée en raison de l’accès au nouveau cimetière de Trois Mamelles.
De plus, n’étant pas éclairée à la nuit tombée, la route est considérée comme un véritable piège, particulièrement pour les motocyclistes. Pour rappel, en avril dernier, en tentant d’éviter un des nids de poule parsemant la route, un automobiliste a heurté un autre véhicule dont une des occupants, une femme âgée de 85 ans, avait trouvé la mort.
Les automobilistes se disent scandalisés par ce qu’ils qualifient de négligence des autorités publiques qui ne s’intéressent qu’aux méga projets. Ils font ressortir que les autorités n’ont pas tenu compte du flot de trafic grandissant à longueur de journée sur cette route qui désengorge également le trafic sur l’axe Beaux Songes — Jumbo.
Le problème se pose aussi plus loin, notamment sur la route Berthaud, à Réunion, que les automobilistes utilisent comme short-cut pour se diriger vers Curepipe. Ce raccourci, qui constitue un trajet de moins de quinze minutes entre Hollyrood et Curepipe, très fréquenté aux heures de pointe — notamment par les parents venus de l’Ouest du pays qui transportent leurs enfants à l’école —, est devenu un véritable calvaire pour les automobilistes.
C’est principalement l’étroitesse de la route qui représente un danger pour les véhicules. Si la compagnie sucrière Médine, dans le cadre de son projet immobilier, a entrepris des travaux pour agrandir la route devant l’entrée du morcellement, cet agrandissement ne sera effectué que sur environ 150 mètres. Plus loin, la route reste étroite et les véhicules qui se croisent ont toutes les peines du monde pour s’éviter. Si bien qu’il est souvent indispensable de se prendre une roue dans le caniveau.
À défaut de pouvoir agrandir cette route, il est suggéré qu’il y ait un accès à sens unique et d’ouvrir un accès de sortie sur une des routes parallèles.