— Alors il paraît que ton cousin a fait une fête grandiose pour son anniversaire ?

— Pour moi c’était plus une fête « grand noir » que grandiose.

— Pourquoi tu dis ça ?
— Tu sais comment mon cousin est, il aime
— faire les choses bien, il est original, il a du goût, il a de superbes idées et il sait organiser des fêtes où l’on s’amuse, toi, il

— fait tout pour impressionner les gens

— en tout cas, d’après ce que j’ai compris, il a réussi pour son anniversaire. On m’a dit que c’était une mari fête.

— Tu sais quand tu invites des gens et que tu leur donnes à boire et à manger à gogo, qu’est-ce que tu veux qu’ils disent après !

— On m’a dit que l’endroit où on a fait la fête était magnifique.

— Ça aussi c’était pour impressionner. Il est comme ça lui. Pour fêter son anniversaire, on choisit un club, une salle d’hôtel ou un bungalow pied dans l’eau. Monsieur, lui, il a choisi un campement de chasse dans la montagne.

— Ça a dû coûter mari cher.

— Tu parles. Le campement appartient à un cousin par alliance. Il a dû avoir ça en cadeau.

— Peut-être, mais en tout cas, j’ai vu des photos, l’endroit en pleine nature est magnifique.

— Je me demande à quoi ça sert d’aller faire une fête

dans la nature si c’est pour mettre des DJ et une sono ?

Ils ont joué de la musique disco toute la journée, toi !
— Mais c’était la fête toi. Il paraît que tout le monde a

dansé. Même ceux qui étaient un peu coincés au début sont montés sur la piste à la fin de la journée.

— Tu sais, quand les gens ont bu, ils font n’importe quoi. Ils dansent même quand ils ne savent pas. Après deux verres de vin, tout le monde se prend pour John Travolta et Olivia Newton Jones dans Grease !

— Aio, tu n’es pas chic, toi. Les gens étaient bien à l’aise dans ce cadre magnifique et ils se sont amusés à mort. Il paraît qu’il y avait pas mal d’invités venant de l’étranger.

— C’est des membres de la famille qui ont fait coïncider leurs vacances à Maurice avec l’anniversaire. Et puis, il y a ses amis qui habitent à l’étranger et qui ont des billets gratuits ou des vols bon marché pour venir à Maurice.

— En tout cas, ils sont venus pour l’anniversaire, comme beaucoup d’amis mauriciens.

— C’est sa bande ça. Ils se connaissent depuis qu’ils sont petits. Ils ont été à l’école ou ont travaillé ensemble. Et je me demande même si mon fameux cousin ne préfère pas cette clique-là à ses propres parents.

— Il paraît qu’il y avait à manger pour tous. Il y avait une telle variété de gajacks haut de gamme que certains n’ont même pas pu déjeuner.

— Ma chère, comme il travaille avec les hôtels et les restaurants, il a dû avoir ça pour du pain du beurre. Tu sais comme on est dans le business : aujourd’hui tu me fais un bon discount et demain je te fais un cost price !

— En tout cas, lui, il semblait bien heureux et s’est mari amusé. Sur toutes les photos, il est en train de sourire, de rire, de danser, de s’éclater, toi !

— Tu as vu sa tenue : un pantalon collant blanc et une chemise bleue ! Et sa coiffure, tu as vu sa coiffure ? une longue mèche blanche sur un crâne dégagé Il a 60 ans et il s’habille et se coiffe comme un adolescent de 15 ans.

— Aio, je trouve que mince comme il est, tout ça lui va très bien. Il était mari top. En tout cas, il a eu droit à quatre discours…

— …et deux gâteaux d’anniversaire ! Tu vois, il a toujours été comme ça : il ne peut pas faire comme tout le monde : un discours et un gâteau, il doit faire plus !

— Aio. Tout le monde dit que c’était une mari fête et toi tu es en train de tirer l’ail sur tout. Comme ça tu t’es ennuyée à l’anniversaire de ton cousin ?

— (…)

— Tu es sûre que tu étais à la même fête mais attends un coup, c’est maintenant que je réalise ça : tu n’es sur aucune photo. Il ne t’a pas invitée ? Ça même tu es amère comme un jus de margoze concentré ! Il ne t’a pas invitée! Ne me dis pas ? Pourquoi ?

— Menti !

— Quel menti ça ? il t’a invitée à son anniversaire oui ou non ?

— Il n’a pas eu le temps.

— Comment ça, il n’a pas eu les temps ? On m’a dit qu’il avait envoyé les invitations depuis le mois de novembre.

— Oui, mais mais bien avant qu’il tire ses invitations j’avais j’avais fait savoir que je ne serais pas libre ce jour-là. C’est pour ça qu’il ne m’a pas envoyé d’invitation.

— Vrai même ça ou tu es en train d’inventer une histoire pour expliquer pourquoi tu n’étais pas invitée dimanche dernier ?

— Hé toi, pour qui tu me prends ? Tu crois que j’ai besoin de courir derrière les invitations moi ?

— Mais qu’est-ce que tu avais de si important que ça à faire dimanche dernier ?

— Ça ne te regarde pas. J’étais occupée dimanche dernier, point à la ligne !