« La guerre n’est pas encore finie, nous irons de l’avant parce que nous méritons la victoire ». Ce sont les propos de Veejanand Jeewajee, délégué des 20 skippers suspendus de la société La Goélette Ltée.

Après quatre jours en grève de la faim, Veejanand Jeewajee, licencié la semaine dernière, a mis fin à son mouvement de contestation suite à une décision prise lors d’une rencontre entre les skippers suspendus et les membres du syndicat, au bureau de la Fédération Progressive Union à Rose-Hill.

De plus, le comité disciplinaire, prévu hier, a été renvoyé jusqu’au retour du ministre du Travail, Soodesh Callichurn, au pays.

Pour rappel, les skippers ont été suspendus pour avoir refusé une augmentation de 3% pour du travail supplémentaire. Le syndicat réclame une somme de Rs 6 400. L’employeur est quant à lui jusqu’à présent resté sur sa position. S’il n’y a pas de retour favorable, des actions seront prises afin de contester la décision.

« S‘il faut refaire la grève, je le ferai. C’était très dur. Je ne souhaite cela à personne. Mais je remercie tous ceux qui m’ont soutenu, ma famille, mes amis, Jack Bizlall et les autres membres du son syndicat, Me Alan Ganoo et son équipe ainsi que la presse », a-t-il lancé.