Abdool Azad Goonoo avait fait une demande à la Cour Suprême pour un ordre d’éviction contre la pharmacie Halliwell. Le directeur de la pharmacie, Fayaz Mohamadhosen, avait loué l’emplacement de M. Goonoo pour une période de douze mois contre un loyer mensuel de Rs 5 000. Le contrat était renouvelé chaque année jusqu’à la fermeture temporaire de la pharmacie. Le propriétaire a alors fait part au directeur de la pharmacie de son souhait de ne plus renouveler le contrat mais ce dernier a refusé de partir. Le directeur a fait valoir qu’il avait un droit de rétention compte tenu du fait qu’il a financé certains travaux dans l’emplacement. Dans son jugement, la juge Saheeda Peeroo indique que le propriétaire a reconnu le fait que le directeur de la pharmacie a encouru des dépenses pour ériger un mur à l’emplacement. M. Mohamadhosen a aussi produit les reçus de toutes les autres dépenses encourues. La cour a ainsi trouvé qu’il « there is prima facie evidence that would constitute a serious and bona fide defence which would stand in the way of my granting the applicant’s prayer ». La juge a ainsi référé le cas à la “competent court”.