La lettre qu’a envoyée le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) il y a quelque temps à l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) a suscité de vives réactions. Au cours de la dernière réunion de l’exécutif de l’instance suprême du tennis de table mauricien, les dirigeants ont décidé d’envoyer une lettre de remontrances au TFES.
Dans cette lettre, cosignée par deux membres de l’AMTT, et adressée à Désiré Tsang, président du TFES, le comité directeur accuse réception du courrier. Mais les deux signataires ont aussi demandé des excuses du TFES. Les griefs de l’AMTT se situent au niveau des mots choisis pour qualifier l’action du secrétaire. En effet, dans sa lettre, le TFES soutient que le secrétaire de l’AMTT « is barking up the wrong tree. » Des propos qui n’ont pas plu aux membres du comité directeur de l’AMTT.
Dans leur missive, ils estiment ces mots dénigrants vis-à-vis du secrétaire de l’AMTT, Vimal Basanta Lala. « We want to point out that the language used in your letter is highly offensive and disrespectful towards the Secretary of our Association. » De plus, les deux signataires avancent que ces termes ne font pas honneur à la personne qui les a écrits. « This kind of language does not honour you, as a chairman of a public institution and your institution itself », peut-on lire dans dans la lettre.
La lettre de l’AMTT précise que l’annulation du partenariat AMTT-TFES a été approuvée par le comité exécutif et le conseil légal de l’instance suprême du tennis de table local. De plus, l’AMTT a souhaité rappeler que toute activité relative au tennis de table doit être visée par le comité exécutif.
« The reason why we ask you to seek prior apprroval when you indulge in any table tennis activies is simply because that what the Sports Act confirms », avant de poursuivre que « we simply do not want the TFES to be acting illegally, abide to all the laws in the country and as such, be respectful to all the institutions in this country. »
De ce fait, les deux signataires de ce courrier espèrent que ces mots seront retirés. « We hope that you do regret what you wrote in your letter and we believe that you should apologize officially to our Secretary. »
La conclusion de la lettre est un appel au bon sens. « We trust that, even if our institutions do not work together in the future, we as individuals can still be civilized for the good of sport in Mauritius. »
Pour rappel, la décision de suspendre les entraînements des boursiers du TFES est survenue quelques mois avant les JIOI. Après les Jeux, l’AMTT a souhaité arrêter tout partenariat avec le TFES.