Le département d’anglais du Mauritius Institute of Education (MIE) a organisé une soirée littéraire pour commémorer le 100e anniversaire de Tennessee Williams. Sous la direction du Dr Pascal Nadal, cette soirée a permis de mieux comprendre les oeuvres du dramaturge américain, mais aussi d’apprécier le talent des jeunes comédiens du MIE.
Loin des pupitres et des bouquins, l’unité de Performing Arts du département d’anglais du MIE a organisé une soirée mémorable pour marquer le 100e anniversaire de la naissance de Tennessee Williams. Ce qui devait au départ être une causerie par le Dr Pascal Nadal, a été une soirée de théâtre entrecoupée de notes explicatives de ce dernier.
Tennessee Williams, primé au Prix Pulitzer pour Un tramway nommé Désir (A Streetcar called Desire) en 1948 et pour La Chatte sur un toit brûlant (Cat on a Hot Tin Roof) en 1955, fait partie des auteurs les plus étudiés dans les écoles à Maurice. D’où la démarche du département d’anglais du MIE d’apporter une nouvelle dimension aux oeuvres de ce dramaturge américain. Qui plus est, l’équipe du MIE avec le Dr Pascal Nadal et son collègue Ashish Beesoondial veut apporter une nouvelle manière d’étudier les textes de théâtre à l’école.
La soirée s’ouvre avec The Glass Menagerie, pièce qui a valu la notoriété à Tennessee Williams. C’est aussi l’occasion pour le public présent de découvrir le talent de Joanne Permal dans le rôle d’Amanda Wingfield qui veut marier sa fille à tout prix et qui exaspère son fils, Tom. On constate qu’au fil des représentations, l’équipe se perfectionne davantage.
En organisant cette soirée, l’unité de Performing Arts du MIE voulait présenter les oeuvres et le style de Tennessee Williams de manière plus accessible aux Mauriciens. Le pari a été relevé, puisque la soirée était loin de ressembler à un cours de littérature.
Cat on a Hot Tin Roof démontre un autre regard de l’auteur sur les relations humaines à travers le couple Maggie et Brick Pollit. Ce dernier s’est réfugié dans l’alcool après le suicide de son meilleur ami soupçonné d’avoir eu à la fois une relation extraconjugale avec la femme et une relation homosexuelle avec le mari. Pascal Nadal a tenu à faire ressortir que si Tennessee Williams évoque le thème de l’homosexualité dans plusieurs de ses oeuvres, à aucun moment il n’en prend partie.
La soirée s’est terminée avec A Streetcar named Desire. Les thèmes de la violence et de la sexualité dominent cette représentation. Une fois de plus, cela a été l’occasion d’apprécier le talent de comédien et de metteur en scène d’Ashish Beesoondial.
Une soirée riche en découvertes et en enseignement. On peut dire que l’équipe du MIE continue de progresser et de promouvoir, en même temps, la langue anglaise.