Un fumet charnel se mêle à l’eau de rose des romans. Pour aguicher, affrioler, exciter l’imagination. Le sexe est davantage présent dans les romans à la mode sur les rayons. Preuve d’une certaine ouverture d’esprit. Ou que les sectaires ne lisent pas !
Presque tout le monde a envie de lire ce genre de romans depuis la sortie des Cinquante Nuances de Grey. Le monde entier s’est brûlé les doigts avec les pages de ce roman sadomasochiste. Cette histoire porno-amoureuse entre la jeune Anastasia Steele et le dangereux milliardaire Christian Grey a cartonné également à Maurice…
Pourquoi s’en cacher ? Le Mauricien, comme des millions de lecteurs de par le monde, aime les histoires croustillantes et plus que coquines. Nous avons pris la température auprès de certaines librairies et avons noté qu’une autre vague de cette littérature sensuelle a gagné les rayons. Elle est moins ravageuse que Les Cinquante Nuances de Grey mais s’inscrit dans le même élan.
Crossfire est une série torride de Sylvia Day. Elle a commencé par le tome Dévoile-moi, suivi de Regarde-moi et Enlace-moi. La littérature sentimentale passe à des relations dosées de sexe afin de titiller le lectorat. Une tendance observée chez les lectrices et lecteurs depuis un moment. Pourquoi se priver d’une recette éditoriale qui gagne ?
 
Harcèlement.
Sylvia Day reprend les mêmes ingrédients qui ont suscité l’engouement pour Cinquante Nuances de Grey, se plaçant rapidement au top des ventes. Selon les amateurs de ce genre littéraire, Sylvia Day manie la romance contemporaine érotique avec talent, donnant à son style déjà bien rodé un côté moderne et sombre. Bien que le genre commence à s’épuiser, à en juger par les similitudes.
Nous découvrons donc Gideon Cross, homme d’affaires et milliardaire reconnu. C’est un personnage dominateur, suffisant et sûr de lui et de son charme auprès des femmes. Son attirance pour Eva est immédiate et il ne manque pas de le lui faire remarquer, au risque d’être à la limite du harcèlement. Il va même lui proposer de la mettre dans son lit avant même de la séduire.
Eva assume sa sexualité et elle est loin d’être offusquée de l’intérêt que Gideon lui porte. La tension sexuelle est à son comble à chacune de leurs rencontres et malgré sa réticence première. Notons que la stratégie marketing est ici de faire plusieurs tomes et éventuellement une suite au cinéma. C’est le cas pour les Cinquante Nuances…
 
Torride.
Les scènes torrides mettent en émoi de nombreuses lectrices avides de sensations. Et là où on pense que leur histoire est purement sexuelle va progressivement se créer un lien très profond. Les protagonistes se jettent à corps perdu dans leur relation, se servant de celle-ci pour se soigner, sans pour autant s’empêcher de tester les limites de leur passion, pour le plus grand plaisir des lecteurs.
Dans le même registre, signalons Tout ce qu’il voudra. Une série érotique en cinq épisodes de Sara Fawkes, best-seller aux États-Unis et en France. Les mêmes ingrédients sont utilisés : le poste d’intérimaire de Lucy dans une grande entreprise new-yorkaise n’est pas le job de ses rêves, mais permet de payer ses factures. Le point culminant de sa journée ? Prendre l’ascenseur le matin en compagnie d’un bel inconnu. Cédant sans aucune résistance à un homme dont elle ne connaît même pas le nom.
Lucy découvrira très vite que cet homme n’est autre que Jeremiah Hamilton, le PDG milliardaire de la compagnie pour laquelle elle travaille, qui lui propose alors un contrat très particulier : devenir son assistante personnelle et se soumettre à tout ce qu’il voudra…