Sadek Ruhmaly est connu à Maurice pour son expertise en économie et finances. Aussi l’est-il pour les opinions qu’il publie régulièrement dans les forums, dont celui du Mauricien. Mais le poète est surtout connu dans les cercles plus confidentiels de la poésie et de la littérature, à l’Atelier d’écriture et auparavant auprès de Madeleine Mamet chez qui il se rendait volontiers. Il peut désormais être lu…
L’an dernier, Sadek Ruhmaly s’est prêté au jeu d’un concours littéraire qui lui a porté bonheur, puisque huit de ses textes ont été retenus pour une publication qui est sortie des presses en octobre en France. Une soirée a salué cet événement dernièrement à l’Institut Français de Maurice, avec pour récitants des personnalités telles que Monique Koenig, Cassam Uteem, Arlette Bazire, Serge Rivière ou Jacqueline Pilot.
Les cygnes de l’aube est paru fin 2011 en France grâce au Cercle des amoureux de la poésie et de l’édition. Cette anthologie de poètes du monde est éditée par Lire et Méditer dans la collection Osmose. Elle rassemble la sélection des écrits de vingt-neuf poètes, avec Zakaria Bouker comme invité spécial.
« Poètes : vos papiers ! » dirait sarcastiquement Léo Ferré, et dans Les cygnes de l’aube, ils déclineraient leurs textes venus de neuf pays francophones : France, Algérie, Maroc, Tunisie, Cameroun, République du Congo, Maurice, Canada et USA. Outre la langue, le point commun de ces derniers a consisté à se plier au scénario proposé par Abbassia Naimi, qui a coordonné le projet. Les poèmes devaient être liés au thème suivant : « Les Hommes et les peuples en quête d’un mieux-vivre existentiel, social et culturel », chacun ne devant pas dépasser treize vers. Ce livre qui peut être commandé sur http://www.lireetmediter.fr/ et les auteurs contactés sur Facebook.