Suivez le match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™ entre le Mozambique et Maurice sur la route de Qatar 2022 en Afrique sur ce lien.

Le Club M est face à son destin. En effet, pour poursuivre l’aventure lors de ces éliminatoires de la Coupe du monde 2022, les protégés d’Akbar Patel devront absolument, aujourd’hui, écarter les Mozambicains de Luis Goncalves qui ont réalisé un match plein mercredi lors du match aller au stade Anjalay, avec une victoire étriquée à la clé (1-0). L’unique but de la rencontre a été inscrit par Telinho à la 8e minute de jeu. Ce sera très difficile pour nos compatriotes de faire la différence là bas, en terre étrangère pour ainsi renverser la vapeur. Ce n’est pas temps, ni le déficit de but qui interpelle, mais plutôt la manière dont le Club M s’est fait battre. Car, qu’ils n’en déplaisent à certains, les jaunes étaient au dessus techniquement et physiquement.

Les Jeux des îles de l’Océan Indien sont bel et bien terminés ! C’est le moins que l’on puisse dire car le niveau aussi est bien monté de plusieurs crans avec la réception des Mozambicains. Nombreux étaient ceux qui pensaient que ces derniers étaient à la portée des Mauriciens mais ce n’était clairement pas le cas. Les visiteurs ont fait preuve de beaucoup de maîtrise d’entrée de jeu pour logiquement prendre la marque mercredi soir. Fébrile, Telinho a profité du laxisme des locaux pour filer et décocher une frappe croisée limpide pour ne laisser aucune chance au dernier rempart mauricien, Kevin Jean-Louis, furieux après l’ouverture du score. Une véritable douche froide pour les 8000 supporters venus acclamer de vive voix leurs héros. Plus mobiles, plus rapides et beaucoup plus entreprenants que le Club M, les Mambas donnaient parfois l’impression d’évoluer à domicile tandis que les Mauriciens procédaient surtout par contre. Le duo tant attendu en défense centrale, Francis Rasolofonirina/Lindsay Rose a eu fort à faire, se faisant par moment dépassé par les petits attaquants adverses, plus prompt sur le ballon. La dure loi du haut niveau ! Une erreur est vite payée cash.

Mais du côté Mauricien, la satisfaction est surtout venu du côté droit grâce notamment aux déboulées du numéro 19, Adrien François, qui a beaucoup de potentiel. Très en vue lors des derniers Jeux, il a lui répondu présent en faisant ce qu’il sait faire de mieux, c’est-à-dire mettre de l’intensité, de la percussion et des dribbles, pour semer la zizanie dans la défense adverse. D’ailleurs, Maurice aurait pu égaliser sur une merveille passe du milieu de terrain de poche, Jeremy Villeneuve, qui lança idéalement Stephan Nabab. Ce dernier, pas réputé pour sa rapidité, trouva l’opportunité de prendre à défaut l’arrière garde mozambicaine, mais malheureusement pour lui, sa frappe en louche, se logea juste au dessus de la transversale. C’était bien tenté et très créatif. En deuxième période, pendant plus d’une demi-heure, les Mozambicains contrôlèrent la partie. Certes, l’entrée en jeu de Kevin Bru a permis à l’équipe de respirer un peu, notamment en milieu de terrain ou ses coups de pied arrêtés ont fait mouche. D’ailleurs, c’est un de ses tirs qu’exploita Andy Sophie, mais sa satête croisée heurta le poteau. La tentative de l’attaquant de l’AS Marsouins aurait méritait meilleur sort. L’on retiendra que Kevin Perticots, plus en vue d’habitude, n’était pas au meilleur de sa forme. Tout comme le buteur maison, Ashley Nazira, qui a toutefois réussi un bel enchaînement, en première période mais sa frappe passa au dessus. Toutefois, les joueurs ont eu du mal à le trouver, bien muselé par les défenseurs mozambicains.

L’occasion d’espérer…

Ce mardi, pour le match retour au bouillant stade Zimpeto, en périphérie de Maputo, il faudra tout donner pour ne pas avoir de regret. L’enceinte sportive, d’une capacité de 42 000 spectateurs, a d’ailleurs accueilli le Pape François vendredi et une messe y a été célébrée. Espérons que nos représentants soient bénis ce mardi ou verront-t-ils les portes menant au purgatoire ? Les cartes ne sont certes pas dans leurs mains mais tout reste encore jouable. C’est samedi après-midi que la délégation a quitté le pays à 16h30. L’on retiendra que Maurice devra faire sans son latéral droit, Marco Dorza touché aux adducteurs. Clarel Jackso ne sera lui non plus pas du voyage. Pour le reste, le technicien a de nouveau placé sa confiance en ses quatre expatriés, tous du voyage. Mervyn Jocelyn, pas sur la feuille de match à l’aller, a effectué lui aussi le déplacement.

———————————————

La sélection mauricienne

Gardiens de but : Christopher Caserne (Roche-Bois Bolton City), Kevin Jean-Louis (Pamplemousses SC)

Défenseurs : Kerslon Agathe, Fabrice Augustin, Walter St Martin (Pamplemousses SC), Francis Rasolofonirina (AS Vacoas/Phoenix), Emmanuel Vincent-Jean (ASPL 2000), Lindsay Rose (Aris Salonique, Grèce)

Milieux de terrain : Kevin Bru (Dinamo Bucarest, Roumanie), Hans Patate (Petite-Rivière-Noire FC), Mervyn Jocelyn (Pamplemousses), Jeremy Villeneuve (Bourges Foot, France)

Attaquants : Adrien Botlar, Kevin Perticots (Pamplemousses SC), Adrien François (Petite-Rivière-Noire FC), Stephan Nabab (Savanne SC), Andy Sophie (AS Marsouins, Réunion), Ashley Nazira (Entente Boulet-Rouge/Riche-Mare Rovers)

Staff technique

Sélectionneur : Akbar Patel

Adjoint : Colin Bell

Entraîneur des gardiens : Nicolas Doro