Sedley Richard Assonne adapte le poème Le Morne en livre pour la jeunesse. Le poète souhaite sensibiliser à l’importance de connaître l’histoire et les valeurs ancestrales. Un devoir de transmission du patrimoine.
Le Morne était un poème. Il est devenu une chanson du groupe Cassiya et a été disque de l’année en 2001, bien avant l’accession du site au rang de patrimoine mondial. Après Tizann et Le bogue, ses deux premiers livres pour la jeunesse, Sedley Assonne publie ce poème en plusieurs langues : kreol, français, anglais et polonais. Il offre en quelque sorte une dimension internationale à ses écrits. On se souviendra à ce propos de The invisible man, une création théâtrale écrite en anglais et présentée en août 2015 à Indianapolis, aux États-Unis, dans une mise en scène du comédien Ashish Beesoondial.
Dans une librairie d’Indianapolis, Sedley Assonne tombe sur Three little birds, un livre pour enfants écrit par Cedella Marley, une des filles de Bob Marley. C’est aussi le titre d’une chanson dont le leitmotiv dit : Don’t worry about a thing, cause every little thing’s gonna be alright. Un parallèle avec Le Morne est dressé, et germera l’idée d’un livre pour enfants afin que Le Morne fasse prendre conscience aux jeunes de l’importance de ne pas oublier les valeurs ancestrales. Car l’histoire nous aide constamment à mieux nous connaître. Le livre pour la jeunesse est illustré par les dessins de Ketsia Courteau.