L’association Local Hands, qui regroupe quelque 70 petits entrepreneurs engagés dans l’artisanat, a inauguré, jeudi, une exposition tournante pour dévoiler ses nouvelles créations. Le ministre de l’Intégration sociale et de l’Autonomisation économique, Surendra Dayal, a procédé à l’inauguration de l’exposition en présence de Malenn Oodiah, président de la Fondation Espoir Développement (FED),  François Venin, directeur général des hôtels Le Mauricia et Le Canonnier. Le ministre s’est réjoui de cette démarche, dont le but est de mettre en valeur le travail de créativité des artisans mauriciens tout en ouvrant une nouvelle fenêtre pour des activités dans l’industrie touristique.
«Je suis admiratif devant ce que fait la Fondation Espoir Développement. L’exposition d’aujourd’hui revêt un caractère important. Elle permet aux artisans de faire montre de leurs talentset créativité. Cet évènement met en valeur le savoir-faire des 70 artisans de Local Hands et valorise aussi l’artisanat local. Cette exposition est une belle vitrine de l’artisanat local.Aujourd’hui, les artisans de Local Hands sont aussi autonomes financièrement. C’est un bel exemple d’empowerment», a déclaré le ministre Dayal, qui a salué les actions du FED pour une meilleure intégration socio-économique des plus vulnérables.
Pour sa part, Malenn Oodiah est revenu sur le fait que FED, dont la devise est:«mieux vaut montrer à une personne comment pêcher, plutôt que de lui donner un poisson», fête cette année son quinzième anniversaire.«Nous encadrons des gens afin qu’ils puissent se tenir debout financièrement. Au début, la FED travaillait principalementavec les ONG. Dans un deuxième temps, le Projet Employabilité Jeunes (qui est à sa 11e année), a été lancé. L’objectif étant de permettre l’intégration par le travail. Ensuite, le projet Artisanat a vu le jour. Avec l’aide de la Fondation Médine Horizons,le programme a évolué sous le label Local Hands. Elle permet l’intégration par le biais de l’artisanat», s’est-il appesanti.
Clothilde Thomasse-Maurel, Project Manager de Local Hands, explique que cette exposition constitue l’occasion pour les artisans deprésenter leurs collections à un de leurs principaux publics cibles, à savoir les hôteliers et chefs d’entreprises, conviés à l’évènement. Parmi ces derniers, l’on retrouve Jocelyn Kwok, directeur de l’AHRIM, Sophie Desvaux de Marigny, CSR & CommunicationManagerdu groupe Médine, et Jean Maurice Paturau, General Managerde Parure Ltée-Poncini Sun Boutiques Ltd. L’expo se déplacera durant les mois de juillet et d’août dans d’autres établissements hôteliers du pays.
Local Hands est un prolongement du projet«Micro-entreprises Artisanat» lancé en 2006 par la Fondation Espoir Développement, entité CSR de Beachcomber Hotels. Depuis, en partenariat avec la Fondation Médine Horizons, entité CSR du groupe Médine, le projet a évolué sous le label Local Hands. A travers ses cinq ateliers situés à Bambous, La Gaulette, Saint Paul, l’association accompagne les petits artisans dans la création, la fabrication et le marketing de leurs produits, afin qu’ils puissent réaliser des objets de qualité qui mettent en valeur l’artisanat local. Ainsi, les artisans de Local Hands ont réussi à se forger une place pour leurs produits sur le marché hôtelier. A partir de matériaux divers, allant de cornes de cerf trouvées dans des chasses, des coques de coco récupérées auprès des hôtels, du tissu acheté dans des merceries de la rue La Corderie à Port-Louis, des cannettes de bière dégotées ici et là, des tiges de bambous obtenus des chassées, de l’argile, du vacoas, du papier recyclé, les artisans laissent libre cours à leur imagination,et à leur créativité innée pour réaliser des objets qui répondent aux besoins des hôteliers et des touristes.
Les artisans comptent aujourd’hui parmi leurs clients les hôtels Beachcomber, ainsi que d’autres établissements hôteliers et plusieurs autres entreprises. Parmi les produits qui sont les plus demandés, on retrouve les créations en terre cuite (théières et tasses), les produits fabriqués à partir des coques de coco (plateaux, bols, salières et poivriers et autres aménités pour le F&B,give-awayspour les clients), des objets réalisés à partir de papiers recyclés (albums et enveloppes), et les incontournables que sont les produits textiles (nappes, serviettes de table, housses, coussins et autre pouf). Qualité, créativité, respect des délais de livraison, capacité d’adaptation aux exigences et requêtes, service après-vente, disposition à réaliser des petites productions sont autant de raisons qui font le succès des créations des artisans auprès de leurs clients.