E-doceo renforce son développement à Maurice avec une ouverture sur le marché local plus agressif cette année. Ses solutions permettent d’offrir une formation plus adaptée aux contraintes, dont le coût, le temps et l’espace des entreprises à travers le e-learning contrairement à la formation classique de type présentiel. La société conçoit ainsi des plateformes sur mesure de e-learning dans toutes les langues, dont le kreol, le français et l’anglais.
E-doceo, implantée depuis trois ans à Maurice, a débuté ses activités avec Astrid Harel-Beauwens, la directrice actuelle. Cette société compte aujourd’hui quatre graphistes, un assistant qualité et un chef de projet. Au studio de production à Port-Louis, l’équipe se charge de l’élaboration des contenus de formation en ligne pour les clients. Elle vend aussi des logiciels user friendly qui permettent aux entreprises de créer elles-mêmes leurs propres contenus de e-learning.
« Les logiciels e-learning d’E-doceo sont conçus de manière ergonomique. Ils permettent aux entreprises de concevoir elles-mêmes leur formation e-learning et ce, peu importe leurs compétences informatiques », explique Astrid Harel-Beauwens. Grâce à un logiciel baptisé elag, le client n’a qu’à intégrer ses animations. Pour ce faire, il dispose d’une base d’images avec, entre autres, des mascottes et personnages animées. « Une fois le logiciel vendu, cela requiert au client seulement une journée de formation si tant les outils logiciels que nous proposons sont faciles à manier et à utiliser afin de concevoir les modules de formation lui-même », explique la directrice de la filiale mauricienne.
La société compte principalement des clients français, belges et suisses. En effet, en Europe, la formation à distance est bien intégrée avec un besoin croissant en formation continue dans les secteurs public et privé. Ce mode de formation moderne permet de répondre aux différentes contraintes auxquelles font face les entreprises comme le manque de temps et d’espace, les coûts liés à la formation, entre autres.
« Le e-learning, c’est se former sur Internet. Nous ciblons surtout les entreprises. Le client peut acheter une plateforme qu’il modifie ensuite selon ses besoins de formation ou nous pouvons créer les cours selon son choix.
Chaque employé se connecte à la plateforme en ligne grâce à un identifiant et un mot de passe. Assis devant son ordinateur, il va se former. À la fin, ce dernier participe à un quiz qui permet d’établir son score et son bilan. Les outils d’E-doceo permettent de faire un suivi des apprenants en permettant au formateur de se connecter à la plateforme et de savoir qui a suivi le cours, où en est son score, qui se forme, quand et pendant combien de temps… », explique Astrid Harel-Beauwens.
La formation à distance permet à une société de réaliser des économies importantes contrairement à la formation classique de type présentiel. « La formation à distance est économique car le contenu des cours peut être diffusé à un nombre illimité, qu’il s’agisse de 50 ou 200 personnes. Plus le nombre de personnes à former est nombreux, plus le tarif est régressif », soutient la directrice. Et d’ajouter : « C’est rapide. Il n’y a pas de déplacement. Chacun se forme quand il veut, durant sa pause déjeuner ou son temps libre. L’on peut ainsi consacrer une heure par jour à sa formation. C’est aussi une solution pour les entreprises qui consacrent peu de budget à ce domaine. »
E-doceo compte cette année consolider sa présence et son développement commercial à Maurice. « L’objectif est de nous développer sur le territoire mauricien. Maintenant que nous avons un base solide, nous voudrions nous ouvrir davantage aux clients mauriciens », explique la direction. La société compte à ce jour une dizaine de clients, dont une importante compagnie de télécommunications qui a choisi des outils E-doceo pour le déploiement de ses formations à distance en interne.