Le clap claquera pour la première fois sur le plateau de tournage du long-métrage Lonbraz Kann, le vendredi 1er novembre. Alors que les équipes de production se dispersent à travers l’île pour les derniers repérages, la responsable de communication de Lonbraz Kann, Élise Mignot, nous explique les dessous de cette aventure sucrière, qui comprendra 30 jours de tournage pour 90 minutes de film.
C’est dans le village fictif de Nouvelle-Découverte que se déroule l’histoire de Lonbraz Kann. Un paysage rempli de cannes à sucre où est contée une rupture abrupte dans la vie de sept ouvriers de cette industrie. Collègues mais avant tout amis, ils feront face à la fermeture de l’usine sucrière et à la disparition de leur univers, au-delà de leurs différences culturelles.