Le Premier ministre, qui a été promu au rang d’Overseas Bencher du Inner Temple de Londres, a rendu un vibrant hommage à la qualité et au niveau de la formation pourvus par les « inns of court » de Grande-Bretagne. Navin Ramgoolam a fait comprendre que Maurice accueillerait chaleureusement la visite du Master Treasurer et d’autres représentants du Inner Temple dans un avenir proche.
« Many Mauritians have trodden the path to this Inn, to study for the Bar here, and then to practise their profession in Mauritius. They know and feel the quality of the education and the standards that are taught and exemplified by this and by the other Inns of Court. They profoundly respect and venerate the experience of training here », observe Navin Ramgoolam.
Le Premier ministre a exprimé sa fierté d’être le premier mauricien à avoir eu l’honneur d’être élu Overseas Bencher. Citant Francis Bacon, Navin Ramgoolam a souligné que « every man is a debtor to his profession, then I am considerably in your debt ». Le PM a toutefois occupé trois professions anciennes : médecin, avocat et politicien. Le chef du gouvernement a fait ressortir que c’est à sa courte experience au barreau et de son adhésion au Inner Temple comme étudiant pour effectuer son « pupillage » qu’il garde la plus grande affection.
Navin Ramgoolam a rappelé que le Inner Temple a compté parmi ses membres des personnalités tels Jawaharlal Nehru et Mahatma Gandhi. « The professional values and principles fostered here have been a part of their moral and spiritual make up, and as they have gone on to build nations and fashion history, even when it has taken them on a very divergent path from that of this country, they have owed the same debt that Francis Bacon speaks of to this Honourable Society. Those bonds are eternal and those bonds can never be broken. »
Le Premier ministre a déclaré que Maurice a maintenu des liens proches et cordiaux avec le barreau britannique et que l’île a maintenu le Judicial Committee du Privy Council comme notre Cour d’appel ultime. Se référant à une remarque d’un précédent orateur, Navin Ramgoolam a souligné : « After having served as Prime Minister for a first term of five years I called the election in the year 2000 with the polls indicating that I should win. However, I did manage to lose that election – an occupational hazard in a real democracy. » 
Le chef du gouvernement a rappelé que lors de son premier mandat une de ses priorités était la réforme du judiciaire. « J’avais pris l’engagement de moderniser l’économie et les institutions du pays. Je crois fermement qu’un État moderne doit être doté d’un judiciaire accessible. C’est la raison pour laquelle j’avais demandé à Lord Mackay de présider la commission sur la réforme du système judiciaire. Ce qu’il a fait sans réclamer de salaires », a dit Navin Ramgoolam. Il a soutenu que lors de son présent mandat il veillerait à ce que ces recommandations soient traduites dans la réalité.
Navin Ramgoolam s’est dit convaincu que son élévation au rang d’Overseas Bencher du Inner Temple maintiendra son association avec cette institution.
Signalons que mercredi un accord a été signé entre Maurice, la cour d’arbitrage internationale de la Cour de Londres et Mauritius International Arbitration Centre Ltd… L’accord a été paraphé dans les locaux du secrétariat du Commonwealth.