e mesure près de 183cm, avec de grandes jambes. Je ne m’en flatte pas. Mais lorsque je voyage en classe économie sur les vols de notre compagnie d’aviation nationale, surtout pour les vols de longue durée, c’est un calvaire auquel je suis soumis.
La distance entre mon siège et celui de devant ne fait que quelque 25 centimètres. Lorsque le passager de devant décide de pousser son dossard en mode « lit d’avion », je suis quasiment emprisonné. Mes jambes n’ont pas beaucoup d’espace pour se reposer, surtout avec la grosse boîte noire du dessous qui empêche d’étendre les pieds.
Donc, pendant tout le vol, je dois rester éveillé de peur d’avoir des crampes (ce qui arrive souvent), ou bien par manque de confort, surtout si le passager d’à côté est lui aussi de grande taille et/ou bien bâti.
J’ai voyagé également dans plusieurs autres avions. Je n’ai jamais vu des rangées de sièges aussi rapprochées en classe économie. Dans certains vols, la distance entre les rangées faisait plus de 40cm, ce qui assurait quand même une meilleure marge de mouvement des jambes.
10 ans de cela, il était question du syndrome de la classe économie. Plusieurs compagnies d’aviation avaient décidé alors de donner un peu plus de confort aux passagers. Je ne sais pas si je vais tenir longtemps encore de cette manière sans défaillir ou sans avoir des ennuis de santé car je n’ai pas les moyens d’être en ‘business class’ ; et je dois voyager régulièrement.
J’espère que l’on initiera certaines mesures. Surtout qu’à bord de chaque vol, on propose un programme sur des exercices de relaxation, alors qu’en réalité, on ne peut même pas bouger ses jambes ou ses bras de manière convenable !
A bon entendeur, salut.