ANNE EMMANUEL

Par voies et par chemins, longtemps j’ai marché
Des routes, parsemées de fleurs et à peine escarpées
Nuits étoilées, matins ensoleillés
Un jour, trou béant, “knock down”. Ténèbres !

Je me suis arrêtée, puis relevée
Souffrance, incertitude, errance, tête baissée
Sur une route sinueuse, moins fleurie, j’ai alors avancé

Sur ce chemin d’Emmaüs, CELUI QUI EST m’a relevée
Quitte ton tombeau, tes apitoiements, tes tristesses
Pierre roulée, voile levé, visage illuminé. Libération !

“Lockdown ” ? Qu’en sera-t-il de nos vies le jour d’après ?
Dans le pouvoir, l’orgueil, l’égoïsme, nos vies sont confinées
Liées par des idoles, esclavage d’aujourd’hui

Sortirons-nous pour retomber dans nos tombeaux ?
Plus d’argent ? Et la paix, les familles, les maux ?
Vendrons-nous notre âme au Diable ?

Pierre roulée, visage illuminé, poignets déliés
Longtemps je marcherai dans Ses pas, dans les pas de la liberté et de la Vie

Par-dessus les nuages, nuits étoilées, matins ensoleillés,
Corps battu, cœur ouvert, je marche. Lumière !