Comme annoncé par Week-End la semaine dernière, l’option SAJ a été non seulement « sérieusement considérée » mais confirmée au terme de tractations successives entre le MSM et le MMM, mais aussi entre le leader des mauves et celui du PTr, Navin Ramgoolam, dont la troisième et dernière rencontre s’est tenue dans la soirée de dimanche dernier. Rencontre « entre bons amis » qui s’est terminée sur un constat, c’est que le modèle de deuxième république tel que souhaité par l’actuel Premier ministre, avec un président disposant de pouvoirs étendus et qui préside le conseil des ministres n’est pas du goût du MMM. Une page tournée ici, une autre ouverte et consolidée là.
Ce dimanche 16 octobre était intéressant à plus d’un titre. Il y avait les traditionnelles célébrations annuelles de Divali organisées par la Hindu House, lesquelles ont enregistré des discours éloquents. Du président de la République, sir Anerood Jugnauth qui, répondant à Virendra Ramdhun qui regrettait la cassure de l’alliance PTr/MSM, a dit, sur un ton des plus décidés, que c’était un devoir patriotique que de faire quelque chose pour le pays s’il va dans un précipice. Le Premier ministre, lui, mettant l’accent sur la nécessité d’avoir des convictions lorsqu’on s’engage dans la vie publique.