Le ministère de la Santé a signé hier un memorandum of understanding avec l’University College of London pour établir un National Service Framework pour les services hospitaliers de cardiologie pour les cinq à dix prochaines années. Selon le protocole d’accord, l’UCL apportera son expertise au ministère de la Santé pour la création d’un Institut de Santé pour les femmes.
Le protocole d’accord établit des relations de coopération dans le domaine de la formation du personnel hospitalier, de la prévention, de la recherche, du contrôle et de la gestion du diabète et des maladies cardio-vasculaires. Lormesh Bundhoo, ministre de la Santé, a déclaré hier lors de la cérémonie de signature que « l’incidence élevée du diabète et des maladies cardio-vasculaires à Maurice, associée à l’obésité, les lipides (graisses) sanguin et l’hypertension, constitue une menace significative en termes socio-économiques ».
Les complications de ces maladies ont un impact sur les coûts médicaux, la productivité car elles touchent la population active, a constaté Lormesh Bundhoo. Les maladies du système circulatoire sont les causes de mortalité les plus communes et représentaient 32,2 % des décès en 2010. L’incidence du diabète reste élevée et continue à augmenter. Selon le rapport sur les maladies non transmissibles en 2009, 23,6 % des Mauriciens âgées de 25 à 74 ans sont diabétiques et 24 % sont à un stade prédiabétique.
« Cela est très alarmant, a affirmé le ministre de la Santé, car cela signifie qu’un Mauricien sur deux souffre soit du diabète, soit il deviendra diabétique », souligne le ministre de la Santé. Le nombre de patients traités dans les services de cardiologie des hôpitaux ne cesse de croître : 108 000 malades en 2011 contre 95 000 en 2010 et 83 000 en 2009. 942 opérations cardiaques ont été réalisées en 2011 et 563 en 2010.
L’équipe de l’University College of London (UCL) était représentée hier par le Pr Derek Yellon, directeur du Hatter Cardiovascular Institute de l’UCL, du Pr Huon gray, Deputy Director for Heart Disease du Département de Health England pour les maladies cardiaques et du Dr Derek Houseenloy, consultant cardiologue. Le Pr Yellon et le Dr Walker siègent à l’International Advisory Committee sur le diabète et les maladies cardio-vasculaires. Ce comité, dont font aussi partie les professeurs Zimmet, Owen et Tuomilehto, conseille le ministère de la Santé sur la prévention et la gestion de ces maladies.
L’un des projets en cours consiste en essais ERIC Lysis, dont l’objectif est d’évaluer une intervention protectrice du coeur lors d’un infarctus. Cette étude a débuté en mars 2011 dans les cardiac units des cinq hôpitaux régionaux. 250 patients victimes d’infarctus du myocarde ont été sélectionnés. Tous les tests sont terminés et les analyses seront effectuées par une équipe de l’UCL.