Lorna, 26 ans, est venue au monde dans le corps d’un homme. Aujourd’hui, c’est une femme sexy et élégante, à la fois réservée et forte de caractère. Sa beauté attire les regards, son assurance provoque des critiques. Elle assume parfaitement sa transsexualité et son couronnement comme Miss Trav/Trans 2013 à l’île de La Réunion.
“Je ne suis ni pédophile ni violeur. Je me conjugue plus au féminin qu’au masculin. Est-ce un crime ? Pas que je sache. Certes, il est difficile pour la société d’accepter le changement de sexe et même l’homosexualité.
Mais croyez-le ou non, cette sensation d’être une fille, je l’ai ressentie depuis l’enfance. Toute petite, j’avais déjà des traits affinés et les gens de mon entourage ne voyaient pas en moi un petit mec.
En grandissant, j’ai commencé à assumer ce besoin d’être une femme. J’ai eu une double vie avant que je n’atteigne la majorité. Au collège, je m’habillais comme les autres garçons; j’étais Ludovic. Une fois à la maison ou en boîte de nuit, j’étais Lorna.
Je ne suis pas hypocrite. Je ne prétends pas être ce que je ne suis pas. Aurais-je dû me contenter d’être un homme, homosexuel, être mal dans ma peau et devoir vivre ma sexualité dans la clandestinité ?