Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a insisté samedi sur sa volonté de se défaire du système du CPE avec l’introduction du système de 9 years schooling. « On ne peut condamner un enfant au niveau du CPE », a lancé le Premier ministre qui procédait à l’ouverture de la 8e édition du Festival International Kreol au centre de conférence de Grand-Baie samedi.
L’ouverture du festival a, cette fois, été marquée par la présence du ministre du Tourisme de la République dominicaine, Ian Douglas. Ce dernier s’est dans son discours de circonstance appesanti sur l’étendue de l’espace créolophone. Le grand absent à cette cérémonie a été le ministre des Finances et leader du PMSD Xavier-Luc Duval, qui ne se trouvait pas à Maurice. Malgré la présence de certains dirigeants du PMSD dont Maurice Allet et Azad Doomun, l’absence de la vague bleue qui caractérise d’habitude la cérémonie d’ouverture du Festival se faisait sentir. Mais plusieurs ministre ont néanmoins contribué à la mobilisation politique à Grand-Baie.
Le Premier ministre s’est longuement appesanti sur l’importance de l’éducation, seul moyen de sortir de la pauvreté et de l’exclusion. Justifiant l’introduction du 9 years schooling, le Premier ministre a déploré que des enfants de 12 ans doivent faire face à une compétition. « Beaucoup de personnes pensent que le CPE est une compétition trop dure pour les enfants », a-t-il dit expliqué, ajoutant qu’un enfant qui a failli aux examens de la sixième peut être condamné à une vie de pauvreté sous toutes ses formes.
Le PM a fait comprendre que le 9 years schooling n’est pas qu’une formule consistant à renvoyer les examens, et qu’il est important d’avoir un enseignement de qualité où tous les enfants pourraient trouver leur compte. « Aujourd’hui le taux de faillite au niveau du CPE est trop élevé. Nous ne voulons pas que les enfants tombent en dehors du système. Ils seront beaucoup plus solides en Form 3 ». Il a expliqué que la volonté du gouvernement est d’empêcher que les enfants ne tombent en dehors du système. « Il faut que dès son plus jeune âge l’enfant soit intégré d’où l’importance du préscolaire qui permet aux enfant d’entrer très tôt dans le système scolaire. Le 9 years schooling permettra d’aider les enfants à surmonter leurs problèmes ». Il s’était auparavant appesanti sur l’éducation gratuite et le transport gratuit aux enfants.
Navin Ramgoolam est revenu sur la création de la Commission Vérité et Justice instituée avec le soutien de Sylvio Michel. « Pourquoi ne pas compenser les descendants d’esclaves si on a pu le faire pour ceux qui ont été victime de l’Holocauste », a-t-il demandé. Il a aussi évoqué l’importance de la commission pour les opportunités égales, présidée par Brian Glover.
Le PM s’est également appesanti sur le projet NICE (National Institute for Civic Education) qui permet de former des jeunes durant le mois de décembre sur l’esprit patriotique et la façon de vivre en société.