À la mi-journée, Vidianand Kallootee, âgé de 48 ans, Handyman à la Mauritius Ports Authority (MPA), habitant Plaine-des-Roches, complétait les dernières procédures au QG du Central CID pour essayer de récupérer la cagnotte de Rs 35,8 millions du Loto. L’un des scénarios le plus probable est que le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, pourrait être l’ultime recours pour le veinard du 100e tirage de La Loterie Nationale mais avec un ticket gagnant oblitéré par un repassage des plus intempestifs. C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources proches des limiers du Central CID.
Dans la matinée, Vidianand Kallootee s’était rendu de nouveau aux Casernes centrales en vue de compléter sa déposition entamée depuis hier au sujet des circonstances dans lesquelles son ticket au Loto ayant décroché le Jackpot, a été rendu illisible. Après ces formalités au Central CID et accompagné des enquêteurs, il s’est rendu au Forensic Science Laboratory (FSL) à Moka pour des analyses approfondies afin d’authentifier ce coupon du Loto complètement abîmé par la chaleur d’un fer à repasser.
« Il faudra compléter le nouveau volet du scanning du ticket en question pour permettre au FSL d’effectuer les derniers tests possibles », indique-t-on de sources policières autorisées. Ces dernières soutiennent qu’avec la déposition consignée par ce Handyman de la MPA, la police a initié une enquête balayant tous les paramètres d’un exercice policier normal.
« Nous avons à faire analyser la Documentary Evidence versée dans le dossier par le FSL. Par la suite, nous prendrons connaissance des conclusions de l’analyse. Nous avons également à enregistrer la version des faits des responsables de La Loterie Nationale. Puis, tout le dossier sera soumis au DPP, qui tranchera sur la base des conclusions de l’enquête de la police », soulignait-on ce matin dans les milieux autorisés aux Casernes centrales.
Dépendant de la décision du DPP, La Loterie Nationale sera appelée à entretenir ou non la demande de paiement de la cagnotte de Rs 35,8 millions sur présentation du ticket oblitéré. Néanmoins, des sources proches de La Loterie Nationale affirment que le cas de Vidianand Kallootee mérite d’être traité avec toute la sympathie qu’il mérite. En contrepartie, les Rules and Regulations pour le paiement imposent le respect d’une série de conditions, qui ne semblent pas être visibles dans le cas présent.
À La Loterie Nationale, l’on continue à suivre les derniers développements dans l’exercice d’authentification de ce ticket avec les six bons numéros pour confirmer son 50e multimillionnaire. À la mi-journée, le suspense était toujours de mise quant au paiement de cette supercagnotte alors qu’il était jugé prématuré de faire des pronostics sur le délai nécessaire pour régler le problème.
Pour rappel, Vidianand Kallootee s’était présenté dans les bureaux de La Loterie Nationale, lundi matin, en tant que gagnant du Jackpot mais avec un ticket rendu complètement illisible suite au passage d’un fer à repasser lundi matin dans l’intention de faire sécher le coupon. Mais le principal élément en faveur de cet habitant de Plaine-des-Roches est que dès dimanche matin, il avait recopié tous les numéros du Serial Number de son ticket de peur de se le faire subtiliser. Le contrôle informatique des numéros présentés aux responsables du Loto s’est avéré positif.
Les résultats des analyses du Forensic Science Laboratory sont actuellement attendus avec une impatience fébrile…