Après avoir remporté neuf fois cinq bons numéros, trois amis habitant le village touristique de Flic-en-Flac ont finalement aligné les six numéros gagnants à l’occasion du 224e tirage du Loto. Ces veinards, qui gèrent un commerce ensemble, se sont présentés ce matin à la Loterie Nationale, à Ébène, avec le ticket de Rs 100 en main, en vue de toucher le jackpot de Rs 42,5 millions. De son côté, Gaëtan Veerapen, propriétaire de Gaëtan Snack, à Petite-Rivière, est aux anges avec la confirmation de la Loterie Nationale que le ticket gagnant a été validé chez lui.
Dans la conjoncture, les trois nouveaux multimillionnaire ont préféré garder l’anonymat et ont donné très peu d’indications à leur sujet, si ce n’est qu’ils habitent Flic-en-Flac et qu’ils opèrent un business ensemble. Fidèles joueurs du Loto depuis son lancement, ils se rencontrent chaque semaine pour choisir leurs numéros et, cette fois, leur chance a tourné. Pour le dernier tirage, avec à la clé une cagnotte de Rs 42 586 869, ces amis – qui ont la quarantaine – ont validé leur ticket de Rs 100 avec des numéros sélectionnés au hasard.
Ils ont appris qu’ils étaient désormais multimillionnaire dans la journée d’hier en consultant la presse. « En lisant les journaux dimanche, j’ai réalisé qu’on avait gagné. J’ai appelé aussitôt mes amis qui, chacun à son tour, ont gardé le ticket avec eux, question de partager cette sensation inoubliable de tenir entre nos mains un ticket valant de l’or », dit l’un des gagnants. Pour l’heure, les veinards ne se sont pas encore fixés de projets, bien que la première de leurs priorités sera d’investir une partie de la cagnotte dans leur commerce.
Avec le 224e tirage, le détaillant Gaëtan Snack, de Petit-Rivière, fait son entrée dans le “Hall of Fame” du Loto. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le propriétaire, Gaëtan Veerapen, attendait ce moment depuis longtemps. « Tou les semen mo bann clients ti pe deman mwa kan pou gagne sa kot mwa. Mo dir zot ki se zot ki bizin mett bon nimero. Zordi mo extra contan. Je suis très fier que des clients de mon commerce sont devenus multimillionnaires », déclare cet homme de 50 ans, marié et père de trois filles.
Le détaillant affirme toutefois n’avoir aucune idée de l’identité des trois veinards, compte tenu du flux de joueurs ayant validé leur ticket cette semaine, surtout avec cette importante cagnotte. « Mo impossibe dir ou ki sanla sa. Mo mem mo pa ti kone. Loterie Nationale ine telephone mwa gramatin pou dir mwa. En tou cas mo byen kontan pou zot. J’ai toujours dit à mes clients qu’il faut prendre patience. Nous sommes dans une queue pour le Loto, mais nous ne savons pas quand notre tour arrivera… », fait-il comprendre tout en indiquant qu’il est détaillant de la Loterie Nationale depuis le lancement du Loto à Maurice. Gaëtan Veerapen, qui occupe son commerce avec sa famille depuis 25 ans, reconnaît également que son business a bénéficié d’un coup de pouce avec la venue du Loto. « Nou travay impe plis depi koumens zwe Loto. Surtout que je me situe dans un endroit stratégique, avec la zone industrielle juste à côté », conclut-il.
Le Lottotech tient également à rappeler qu’il ne reste qu’une semaine à dater d’aujourd’hui pour que le gagnant du 199e tirage, en date du 24 août 2013, se fasse connaître. La cagnotte de Rs 5 millions de ce tirage n’a en effet toujours pas été réclamée à ce jour. Le ticket avait été validé au Snack Piment Rouge, rue Boulevard Pitôt, à Vallée-Pitôt. Au cas contraire, la somme sera reversée au National Solidarity Fund.